Partagez | 
 

 Le monde continu de tourner ! [feat. Judith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
souvenirs : 190
avatar : Bae Suzy
copyright : Nono

MessageSujet: Le monde continu de tourner ! [feat. Judith]   Dim 16 Oct - 21:36

Tsuka avait marché de longues heures à travers la forêt et de routes désertes, uniquement parsemé de voitures arrêtées sur le bas côté ou en plein milieu du chemin. Elle aurait pu monter à bord de l'une d'entre elle, la démarrer et filer jusqu'à la première ville pour ne pas se fatiguer. Mais la belle n'a jamais appris à conduire, elle a passé une bonne partie de ses dernières années dans un hôpital psychiatrique, sans avoir la possibilité de sortir. C'est une folle, un être dangereux pour le monde extérieur, du moins c'est ce qu'elle était avant que tout parte en vrille. La fin du monde l'arrange, sans ça, elle serait restée emprisonné jusqu'à la fin de sa vie ou jusqu'à ce qu'un génie trouve le moyen de la guérir. La demoiselle était persuadée et elle l'est toujours, qu'on ne peut pas la guérir. La petite voix qui lui parle et la commande, elle ne veut pas s'en séparer, elle est un peu comme un ami imaginaire. Un ami dont elle ne veut pas s'éloigner, il est là depuis sa plus tendre enfance, à lui parler, à lui raconter des histoires et s'amuser avec elle. C'est tout de même dommage que sa voix ne sache pas conduire, quoi que ça n'a pas l'air bien difficile. Elle se souvient avoir déjà vu ses parents derrières un volant. Un jour, elle testera peut-être, de toute manière, personne ne pourra plus rien lui dire.

Sa marche l'avait mené dans la ville de Macon, elle n'était jamais venue là, mais c'était un endroit comme partout ailleurs. Maintenant qu'elle est là, elle ferait bien de trouver un endroit pour passer la nuit et trouver de la nourriture en plus, ça pourrait être sympa de ne pas mourir de faim d'ici quelques jours. Son attention fut hélas attiré par cette boutique se trouvant sur la rue principale, une enseigne vendant des habits. Oh, ça serait tellement bien de se débarrasser de ses habits qui commencent à être sale et à sentir un peu moins bon qu'avant. Ce n'est pas parce que c'est la fin du monde qu'elle doit se balader comme une bouseuse. Lentement, elle poussa la porte qui n'était pas fermée, la cloche en haut de la porte tinta plusieurs fois. C'est le genre de surprise qui n'est pas toujours plaisante quand on rentre quelque part, mais n'ayant pas peur des zombies, elle s'en fichait. Toutefois, elle resta près de la porte qui venait de se refermer derrière elle a écouter voir si un bruit pouvait indiquer la présence d'un vivant ou d'un mort. C'était le silence le plus total. L'asiatique se mit donc en route, marchant à une vitesse normal vers le fond de la boutique pour vérifier les cabines et la réserve. Toujours rien, l'endroit était désert comme un peu partout.

La liberté s'offrant à elle, elle déposa son sac à dos dans un coin, mais prit le soin de garder son couteau de cuisine attachée à sa ceinture. Joyeusement, elle parcourue les allées de vêtements, fouillant, farfouillant, choisissant les habits qui lui plaisaient le plus. Setsuska venait de jeter son dévolu sur un jean slim et un joli t-shirt moulant, le tout accompagné d'un perd de botte montant jusqu'au genoux mais sans le moindre talon. Pour essayer tout ça, elle retourna du côté de la caisse et commença à se déshabiller, la nudité ne l'avait jamais gêné et personne ne pouvait la surprendre. Une fois en petite tenue, elle commença à mettre ce qu'elle avait trouvé de nouveau pour voir si ça lui allait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 80
avatar : Jenna Coleman
copyright : Lolita Lempicka

MessageSujet: Re: Le monde continu de tourner ! [feat. Judith]   Jeu 20 Oct - 21:19

le monde continue de tourner
--------------------------------------
mais avec les mauvaises personnes
Judith avançait, sans trop savoir où elle devait se rendre. Elle ne sortait que pour une raison : trouver une nouvelle victime à sacrifier. Et c'était de plus en plus souvent qu'on lui demandait de quitter l'hôpital. La situation ne l'amusait pas. Elle se savait vulnérable à l'extérieur. Elle savait qu'à l'hôpital, elle était en sécurité, qu'il ne pouvait rien lui arriver. Du moment où elle obéissait aveuglement à chaque ordre de la dirigeante. Judith avait pour habitude de chercher ses futures victimes dans la forêt de Macon, qui se trouvait près de derrière l'hôpital. Cette fois-ci, elle avait décidé de s'aventurer dans le centre-ville. Cet endroit qu'elle avait si souvent parcouru quand le monde n'avait pas encore changé. Comme à chaque fois, des souvenirs par dizaine refaisaient surface. Comme à chaque fois, elle les faisait taire. Les laissant dans un coin de sa tête pour se concentrer sur sa mission. Son rôle. La chose grâce à laquelle elle était toujours à l'hôpital aujourd'hui.

Les rues étaient désertes. Elles qui étaient toujours pleines de monde. La ville était si triste. Judith avait toujours rêvé de sauver le monde, enfant, maintenant, elle contribuait à sa façon, à le détruire davantage en amenant à l'hôpital les survivants un à un. Et c'était certainement dans cette rue déserte qu'elle trouverait sa prochaine victime. C'est d'ailleurs en passant devant l'une des boutiques de la rue principale que Judith l'avait vu. Cette femme, à l'intérieur, certainement la prochaine sacrifiée de la secte. Il ne lui restait que quelques heures à vivre, une journée ou deux, tout au plus. Elle n'avait pas attendu une seconde de plus et elle était entrée. Le bruit qu'avait provoqué l'ouverture de la porte la fit sursauter, mais elle s'était bien vite reprise. Elle n'avançait pas plus, elle restait à l'entrée, jetant un coup d'oeil. Si d'autres personnes étaient là, elles étaient bien silencieuses. « Tu penses être plus rapide en fuyant en petite tenue ? » Judith ne connaissait pas cette fille, mais dans un monde comme celui-ci, les politesses, les présentations, on pouvait bien en faire l'impasse, non ? « Ou alors tu n'as pas trouvé les cabines d'essayage ? » Il fallait bien trouver quelque chose à dire, non ? C'était si ennuyant de dire bonjour. Fut un temps où elle aurait trouvé quelque chose d'amusant à dire, mais cette Judith n'existait plus, et ce qu'elle avait dit à cette inconnue, ce n'était plus que les restes de l'ancienne Judith, celle pour qui elle essayait de se faire passer afin de mettre les survivants en confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 190
avatar : Bae Suzy
copyright : Nono

MessageSujet: Re: Le monde continu de tourner ! [feat. Judith]   Ven 21 Oct - 20:41

Au moment où la cloche de la porte fit du bruit pour indiquer que quelqu'un venait d'entrer. Elle s'était stoppée, une seule de ses jambes étaient entrées dans le jean. Sa tête s'était levée sans pour autant afficher de la crainte, mais de la curiosité pour voir qui pouvait être bien entrée. Il y avait deux choix possibles : un être humain tout ce qu'il y a de plus normal ou bien un mort vivant cherchant à se faire un petit casse dalle avant de retourner errer dans les rues. Ici, c'était la première solution qu'il fallait choisir. C'est bien une vivante qui était entrée, le genre de personne ayant l'air en forme. Tsuka ne sauta pas sur son couteau, il était bien assez près d'elle pour qu'elle ait le temps de réagir en cas d'attaque. La remarque qu'elle lui lança ne lui fit ni chaud, ni froid. Au pire, qu'est-ce que ça peut lui faire si elle décide de se balader en "petite tenue". "On devrait peut-être faire la course et on verra bien !" rétorqua l'asiatique à la demoiselle. Elle avait ce petit ton légèrement hautain montrant qu'elle n'avait pas peur et que personne ne lui dit ce qu'elle doit faire. Après ses mots, elle enfila la deuxième jambes de son jean et le ferma pour qu'il ne glisse pas. Il était parfait, correspondant à merveille à sa morphologie, elle allait le prendre. Par la suite, elle se saisit du t-shirt et le mit également histoire de ne plus troubler l'inconnue... "Les cabines d'essayages étaient utiles avant. Maintenant ça ne sert à rien... mais bon, je vois qu'il y a toujours des voyeurs !" Ce n'était pas bien méchant, juste une petite remarque. Après tout, rien n'obligeait cette fille à entrer pendant que Setsuka était en train de se changer. L'éducation est sûrement quelque chose qu'elle a dû oublier aussi, mais elle ne lui rappellera pas.

Volontairement, elle lui tourna le dos. Oui, c'était risqué, elle aurait pu l'attaquer, mais elle sait se défendre. De toute manière, elle ne connaît pas la peur, n'oublions pas qu'elle est folle. Sa main vint chercher son grand couteau de cuisine pour l'attacher à sa ceinture grâce à l'étui qu'elle avait trouvé. "Tu devrais en profiter, c'est jour de solde !" déclara la jeune femme pour plaisanter. Enfin, elle se décida à mettre les bottes pour compléter sa tenue et être enfin prête. C'était parfait, elle n'aurait pas rêvé mieux. Il ne lui restera qu'à prendre d'autres fringues d'avances à ranger dans son sac et poursuivre son chemin. "Ce n'est pas parce que c'est la fin du monde qu'il faut être habillé en pouilleux !" Quand on a passé des années dans un hôpital de fous, toujours habillé dans ce maudit pyjamas blanc avec cette horrible camisole de force, ça fait plaisir d'avoir d'autres vêtements, c'est pour ça qu'elle en profite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 80
avatar : Jenna Coleman
copyright : Lolita Lempicka

MessageSujet: Re: Le monde continu de tourner ! [feat. Judith]   Dim 23 Oct - 1:55

le monde continue de tourner
--------------------------------------
mais avec les mauvaises personnes
La survivante ne semblait pas méfiante. Le bruit de la porte ne l'avait même pas fait sursauter. Une personne normale ne réagirait pas comme ça, si ? Dans un monde comme celui-ci, le moindre bruit peut-être le signe annonciateur de votre mort, alors pourquoi n'avait-elle pas eu peur ? Judith, elle-même avait sursauté et avec tout ce qu'elle avait vu depuis qu'elle était dans cette secte, un simple bruit de cloche n'aurait pas dû lui faire peur. Comme elle ne pouvait être certaine de rien, elle allait se montrer prudente. Bref, elle ne comptait pas réfléchir à ça pendant des heures, surtout que la fille avait répondu. À sa première remarque, Judith n'avait rien répondu. Le ton que la fille avait utilisé, sa remarque... Elle pouvait bien supporter tout ça quelques heures et laisser à cette humaine le plaisir de vivre et de parler comme elle l'aimait... Encore pour un temps, du moins.

Toujours silencieuse, Judith observait l'inconnue enfiler l'autre jambe de son jean puis son t-shirt. Sa deuxième remarque avait fait décrocher un sourire à Judith. Sincère ou non, elle ne le savait plus elle-même, comme à chaque fois. Détournant les yeux de l'inconnue, Judith avait commencé à marcher. Pas vers sa prochaine victime, elle avançait, laissant ses doigts glisser sur d'anciennes étagères, près des fenêtres, à côté de la porte d'entrée, avant de s'arrêter à deux pas de là où elle était avant. « C'est que de nos jours, on ne peut pas faire les difficiles, alors on regarde tout ce qui passe. » Elle avait haussé les épaules. Elle n'avait pas trouvé mieux à répondre à sa remarque, mais sa réponse l'amusait.

L'inconnue n'était pas prudente, elle lui avait tournée le dos. Une chance qu'il s'agisse de Judith et pas de l'un des membres plus entraînés. Elle, elle ne prenait aucun risque, consciente de ne pas faire le poids face à quelqu'un qui a survécu des mois dehors. Et il n'y avait qu'à voir ce couteau qu'elle venait de ranger. Face à ça, elle ne faisait pas le poids non plus. Oh, Judith aussi était armée. Un couteau de chasse et une arme à feu. L'arme à feu, on pouvait l'oublier de suite, elle ne s'en servait pas encore très bien et elle était incapable de viser juste. Le couteau, lui, était plus utile, mais Thelma ne serait pas contente de voir Judith ramener quelqu'un de trop mal en point. Elle préférait les victimes en forme. « Je te remercie, mais je pense avoir déjà tout ce qu'il me faut. » Judith n'avait pas envie de perdre de temps et peut-être des heures en entrant dans son jeu et en se mettant à fouiller pour des vêtements. « Tu as raison... Autant mourir bien habillée. » Avait-elle commencé, amusée. La communauté allait être ravie de voir la prochaine sacrifiée si bien apprêtée. Et les membres qui allaient récupérer les vêtements ensuite allaient être tout aussi ravis. « Les rôdeurs apprécieront ton geste, j'en suis certaine. Tous ces survivants ne se préoccupant plus de leur apparence, c'est incroyable, tu ne trouves pas ? Où est le respect ? Les rôdeurs aimeraient croquer des humains qui prennent soin d'eux, j'en suis certaine. » Elle se moquait gentiment d'elle. Ce qui pouvait ne pas être prudent. Les survivants pouvaient réagir tellement étrangement, mais dans ce cas, Judith n'avait été méchante, juste moqueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 190
avatar : Bae Suzy
copyright : Nono

MessageSujet: Re: Le monde continu de tourner ! [feat. Judith]   Dim 23 Oct - 21:19

Miss Mori était totalement vêtue à présent, bien qu'elle aurait pu rester à demi-nue ceci ne l'aurait pas dérangé. Ce n'est pas une fille pudique et puis qu'est-ce que ça peut faire si on voit son corps sans vêtement ? Elle n'a pas à avoir honte de ce qu'elle est. Elle avait été dérangée mais ceci ne la dérangeait pas plus que ça. Son comportement ne changeait pas, elle était fidèle à elle-même, n'ayant pas peur de répondre à cette inconnue. Elle émit un petit sourire à sa réponse, est-ce que cette fille serait donc devenue un peu perverse ? C'est étrange quand même, ce n'est pas le genre de choses qu'on attend venant d'une femme, non ? Mais elle peut se tromper, n'oublions pas qu'elle a passé une grande partie de sa vie enfermé entre quatre murs blancs.

En silence, elle l'observait sans pour autant en donner l'impression. En même temps, elle écoutait les paroles de la jeune femme, des paroles qui n'étaient peut-être pas sincère, ce n'était pas bien grave. Le jugement des autres ne l'a jamais atteint. "Les morts se fichent pas mal de la manière dont nous sommes habillés. Tout ce qui compte, c'est nous bouffer !" Tsuka est peut-être folle, mais pas idiote. Bien habillée ou pas, un zombie ne se généra pas pour faire de vous son casse-croûte du jour. Après ses mots, elle alla vers son sac pour le récupérer et ranger les quelques habits qu'elle avait récupéré dans le magasin. Je m'ennuie ! Ça fait longtemps qu'on à pas joué ! murmura sa petite voix intérieure dans sa tête. "Je sais ! On pourrait peut-être lui demander si elle sait où trouver des morts ?" répondit Tsuka sans s'adresser à personne, juste dans le vide. C'est une idée ! Pourquoi pas ! Mettant le sac à dos sur ses épaules, elle se tourna vers l'inconnue dont elle ignorait le prénom et sincèrement elle s'en fichait royalement. "Tu sais où on peut trouver des zombies dans cet endroit ? De préférence un endroit pas très loin d'ici ! Si je me salis, je veux pouvoir revenir me changer plus tard !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 80
avatar : Jenna Coleman
copyright : Lolita Lempicka

MessageSujet: Re: Le monde continu de tourner ! [feat. Judith]   Dim 6 Nov - 2:21

le monde continue de tourner
--------------------------------------
mais avec les mauvaises personnes
À défaut de sembler prudente, cette fille semblait au moins réaliste. Oui, les morts se fichaient de comment vous étiez habillés. La seule chose importante pour eux, c'était que vous ne soyez pas assez rapide pour fuir, assez prudent pour les éviter ou assez intelligent pour survivre. Eux, ils ne voulaient faire de vous que leur quatre-heures. Et, en y réfléchissant bien, chez eux, dans la secte, c'était la même chose. Vous pouviez être habillés comme vous le vouliez, tout ce qui comptait, c'était que vous soyez assez résistant pour faire durer le plaisir et le sacrifice. Et cette fille semblait en bonne santé et assez résistante. La survivante parfaite. Thelma allait être ravie du travail du Judith. Si, tout du moins, elle réussissait à l'amener près de l'hôpital, assez pour qu'elle se fasse attraper.

Silencieuse, la jeune femme observait l'inconnue. Surprise, elle n'avait pas compris la réponse de cette dernière. Une réponse à quoi d'ailleurs ? À qui ? À Judith ? Étrange. Elle donnait l'impression de... de parler seule. Ce n'était pas rassurant, mais ce n'était peut-être que le résultat d'une trop longue solitude ? Néanmoins, elle allait redoubler de prudence. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas été si effrayée, même si elle ne montrait rien, elle avait toujours eu peur. Et c'était encore plus le cas aujourd'hui. Puis, l'inconnue venait de proposer une chose qui allait faciliter grandement le travail de Judith. Où trouver des zombies ? Il suffisait de la faire se rapprocher de l'hôpital en prétextant y trouver des rôdeurs et le tour serait joué. « Les survivants normaux fuient les rôdeurs, ils ne les pourchassent pas ! » S'était amusée Judith. Cette survivante n'avait rien de ceux qu'elle avait croisés jusqu'à aujourd'hui. Et ses priorités étaient tellement différentes de celles de tous les autres. Elle la trouvait amusante. « A quelques kilomètres, je suis passée près d'un petit groupe... Je peux t'y conduire, si tu veux. » Bien sûr qu'elle allait le vouloir puisqu'elle lui avait demandé. Judith n'avait plus qu'à espérer deux choses : ne pas croiser d'autres rôdeurs avant et que la fille ne trouve pas le chemin trop long, l'empêchant ainsi de se rapprocher de l'hôpital.

Judith ouvrait la porte, il était temps de se mettre en route. Il n'y avait pas de temps à perdre. « Tu voyages seule ou avec d'autres survivants ? » Judith ne voulait pas avoir la surprise de trouver d'autres survivants, elle n'avait pas de temps à perdre. Mais si c'était le cas, la fille lui aurait déjà certainement dit qu'il y avait d'autres survivants à rejoindre d'abord, mais on avait appris à Judith à s'assurer de toutes ces choses pour ne jamais être surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 190
avatar : Bae Suzy
copyright : Nono

MessageSujet: Re: Le monde continu de tourner ! [feat. Judith]   Dim 13 Nov - 23:06

Le raisonnement de Tsuka n'a rien de normal, disons que le plus souvent, c'est sa petite voix intérieure qui lui dit quoi faire. Elle sait très bien se débrouiller sans elle, mais au fil des années, sauf peut-être ses années d'hôpital psy, elle a appris à vivre avec. Cette voix, c'est sa famille, son amie, elle ne peut pas être séparé d'elle. Parfois, il lui arrive de prendre conscience de sa différence, mais elle oublie rapidement ça. Ça ne l'a dérange pas d'être folle, elle est habituée et au moins, elle n'est pas vraiment seule, elle ne le sera jamais contrairement à tous ces gens dehors. A présent, il était l'heure de s'amuser, de partir chasser des zombies et de faire couler le sang pour satisfaire la soif de sang de sa vilaine petite voix diabolique. Elle aurait pu s'attaquer à l'inconnue se trouvant avec elle dans le magasin. Mais si elle peut avoir des morts vivants en nombre, c'est bien plus divertissant. Disons qu'il faut bien apprécier la mise en bouche avant de passer plus tard au dessert... "Tu n'as qu'à te dire que je ne suis pas une survivante normale, si ça peut t'aider à justifier mon envie de tuer des zombies !" déclara Setsuka avec un petit ton condescendant accompagné d'un léger sourire hautain. La jeune femme lui appris qu'elle avait bel et bien croisé des morts non loin de là, c'était donc parfait ! L'asiatique ramassa son sac et le mit sur son dos, son beau couteau de cuisine toujours à sa ceinture dans l'étui qu'elle avait trouvé. "Qu'est-ce que tu attends pour m'y emmener !" pressa la jeune femme qui était prête à sortir de ce magasin de vêtement.

Enfin, le duo sorti de cet endroit pour se retrouver dehors. C'était calme, pas l'ombre d'un survivant ou bien d'un marcheur affamé à l'horizon. Oh, c'est presque triste de voir un endroit aussi vide. La fille profita de ce silence pour demander à Tsuka si elle était avec un groupe. Son regard la toisa de haut pendant quelques secondes avant de lâcher sans plus de sympathie : "Franchement, qu'est-ce que ça peut te faire ?" C'est si beau de commencer une amitié comme ça... En fait, l'amitié est sûrement impossible, il faudrait déjà que notre jolie asiatique soit capable d'éprouver de la compassion et des sentiments. Cette fille est vraiment agaçante, tu ne trouves pas Tsuka ?" Oui c'était la vérité, elle était trop curieuse et avait une tête qui ne revenait pas vraiment à la demoiselle. "Contente toi de me mener aux zombies !" déclara-t-elle. C'est tout ce qu'elle voulait, tuer, s'amuser un peu histoire de se détendre. Mais si ça continue, c'est cette idiote qu'elle va massacrer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 80
avatar : Jenna Coleman
copyright : Lolita Lempicka

MessageSujet: Re: Le monde continu de tourner ! [feat. Judith]   Mar 20 Déc - 2:57

le monde continue de tourner
--------------------------------------
mais avec les mauvaises personnes
Cette inconnue n'avait pas besoin de dire qu'elle n'était pas une survivante normale. Judith l'avait compris par elle-même. Pourtant, même si elle était méfiante, elle s'amusait avec. Elle n'était pas certaine que s'amuser avec cette femme soit une bonne idée, mais Judith n'avait jamais vraiment eu de bonnes idées. La fin du monde n'avait rien changé à cela. « Que tu me supplies ? » La chasse aux rôdeurs n'était pas le jeu favori de Judith. Au contraire, Judith était fascinée par ces créatures, revenues de la mort. Ces créatures qui détruisaient tout ce qu'on pensait de la vie, de la mort. Ces créatures qui sortaient tout droit d'un cauchemar. D'un cauchemar fascinant.

Les deux femmes étaient sorties de la boutique, se préparant à se mettre en route pour aller retrouver ces fameux rôdeurs. Judith posait alors cette question, celle qu'elle devait poser avant de perdre du temps : voyageait-elle seule ? Etait-elle avec un groupe ? Le regard de l'inconnue et sa réponse ne l'étonnait pas. Pourtant, si quelques minutes auparavant, Judith avait décidé de laisser l'inconnu faire et dire ce qu'elle voulait, elle avait rapidement changé d'avis. Elle supportait assez mal ce ton et ce regard. « ça m'étonne... » avait commencé Judith après l'ordre de son altesse et nouvelle amie. « qu'aucun survivant ne t'ait égorgé, toi qui es tellement sympathique. » Peut-être n'aurait-elle pas dû oser, mais elle n'y avait pas réfléchie. Pour elle, cette survivante pouvait être un danger, mais elle n'imaginait pas à quel point, elle était inconsciente du danger auquel elle pouvait être exposée. « Je te conseille d'utiliser un autre ton si tu veux t'amuser avec des rôdeurs ! » Cette inconnue ne pouvait pas savoir que Judith avait besoin d'elle, alors autant jouer sur le fait que pour l'instant l'inconnue avait besoin, d'une certaine façon, de Judith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 190
avatar : Bae Suzy
copyright : Nono

MessageSujet: Re: Le monde continu de tourner ! [feat. Judith]   Mar 20 Déc - 18:18

On ne peut pas dire que Tsuka soit la personne la plus aimable du monde. Disons que ça va dépendre du moment. Et là, elle était en manque d'action et sa petite voix réclamait du sang. Alors, c'est assez normal qu'elle ait ce côté impatient qui fasse d'elle une petite sauvageonne. Mais ça lui importait peu, le jugement des autres n'a jamais eu le moindre effet sur elle. Son monde est tellement différent des autres. La réflexion de la fille passa à la trappe, elle ne va pas la supplier, même si son côté enfantin aurait pu le faire.

Alors qu'elles étaient dehors, sa "nouvelle amie" voulait savoir si elle était seule et la réponse cinglante de l'asiatique n'eut pas vraiment l'air de la satisfaire vue les mots de sa réponse. Au lieu d'être choqué ou de se montrer vulgaire, elle se stoppa et se mit à rire en la regardant. La pauvre, elle ne sait pas à qui elle a faire en ce moment. "Peut-être que je ne leur ait jamais laissé le temps de le faire !" Son large sourire resta présent un instant, son regard fixant la demoiselle. En plus de ça, elle commençait à être menaçante avec Setsuka, comme si elle pourrait la priver de quelque chose. Elle est vraiment agaçante, j'ai envie de jouer avec elle ! murmura sa vilaine voix dans son crâne. Sincèrement, Tsuka aussi. A quoi partir à la chasse aux zombies quand on a une petite idiote devant soit. Son sourire se transforma pour prendre un air carnassier. "Finalement, la chasse aux zombies ne m'intéresse plus..." Après ses paroles, sa main vint délicatement sortir son grand couteau de son étui. Son regard regardait fixement la jeune femme devant elle. "Et si on jouait ensemble !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le monde continu de tourner ! [feat. Judith]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le monde continu de tourner ! [feat. Judith]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le monde tourne en carré [feat Piper]
» Assouvir le monde. Quoique non, y a trop d'imbéciles - Feat Night Fury.
» Je vais t'offrir un monde au mille et une splendeur feat Sam
» Le monde des nains feat Rulf
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'LL EAT YOUR BRAIN ::  :: la ville macon :: les vieux bâtiments-
Sauter vers:  
L'horreur s'approche au fur et à mesure de ta petite bulle, tu es seul, perdu, face aux monstres des ténèbres. Avant que le rôdeur ne puisse te croquer, j'arrive à la rescousse pour t'aider. Je te guide le chemin pour survivre dans un monde tel que celui-ci. Dans un premier temps tu devras lire le guide de survie, il t'aidera dans les jours à venir. Je te conseille également de savoir avec qui tu traînes, jette un coup d'oeil dans les groupes, tout dépend pour ta survit. Apprends également à te connaître, va donc te présenter, tu seras quoi faire par la suite. Si tu es encore perdu, essaye de te tisser des liens. On avance mieux en groupe que tout seul.