Partagez | 
 

 aucune âme n'a survécu ≈ angel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
souvenirs : 282
avatar : emma watson.
copyright : lux aeterna.

MessageSujet: aucune âme n'a survécu ≈ angel.   Mar 9 Fév - 17:53

angel rose vilaldach


nom ≈ Vilaldach prénom ≈ Angel de son premier nom, rose de son deuxième. surnom ≈ Son époux la surnommait petit tigre. Ce surnom lui vient de sa mauvaise humeur du matin -voir constante-. âge du personnage ≈ 28 années date de naissance ≈ 11 novembre, c'est un scorpion, sacré caractère lieu de naissance ≈ Venise, en Italie vos origines ≈ Ses racines se sont un peu plantées dans les quatre coins du monde. De son père, elle détient des origines françaises, grecques, portugaises et de sa mère du sang italien. Elle est américaine par adoption. orientation sexuelle ≈ sans aucun doute la gente masculine. statut civil ≈ elle a épousé le premier garçon avec qui elle est sortie, il est mort suite à l’épidémie, elle se retrouve désormais seule, le cœur brisé par une telle perte. fonction ≈ secrétaire dans un poste de police défauts ≈ susceptible - rancunière - insatisfaite - obstinée - impatiente - imprudente - jalouse - calculatrice - capricieuse qualités ≈ créative - maligne - déterminée - intrépide - protectrice - énergique - observatrice - passionnée - débrouillarde - intuitive - convaincante groupe ≈ we survive

▬ comment comptez-vous survivre ?

Comment compte-t-elle survivre ? Elle n'en a pas la moindre idée. Elle est déjà accablée par la mort de son mari. Ses idées ne sont pas très claires. La seule chose qui la ramène à la réalité, c'est l'enfant qu'elle porte. Ses instincts de survie se décuplent quand il le faut. Elle a entendu parler d'un camp dans lequel les gens peuvent refaire leur vie sans être en danger. Veut-elle d'une nouvelle vie ou simplement retrouver celle qu'elle avait ? Peut-être que cette apocalypse touche seulement l'Amérique et qu'en Italie, il n'y a pas la moindre trace de mangeurs d'hommes. Trop de questions, pas assez de décisions. Alors, savoir comment elle va survivre, c'est trop vaste. Elle court quand il le faut. Utilise une arme ou un couteau quand elle n'a pas le choix. La vraie question c'est comment apprendre à vivre quand on est déjà mort…
▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲

scooby killer

la plus belle des licornes, c'est mon prénom, oué oué

19 piges

connexion 02/07

tumblr

teresa palmer

_________________
    the hardest thing in this world is to live in it.


Dernière édition par Angel Vilaldach le Ven 17 Juin - 19:07, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thehungrykiller.forumactif.org
avatar
souvenirs : 282
avatar : emma watson.
copyright : lux aeterna.

MessageSujet: Re: aucune âme n'a survécu ≈ angel.   Sam 16 Avr - 16:45

raconte-moi une histoire


La première fois qu'Angel a pris sa première bouffée d'air, c'était à Venise. Un vendredi 11 novembre. Un couple ému, heureux, par un tel évènement de la vie. Le premier jour de son existence débutait tout juste. Angel goûtait à la vie. Cinq années défilèrent, elle devenait une petite fille. Un enfant agité, capricieux et très têtu, les seuls moments de répit pour les parents, c'était quand elle regardait la télé. Elle adorait les films, bien qu'elle ne comprenait pas toujours ce qui se passait, elle était absorbée par les images que défilaient à l'écran. Parfois, elle prenait les vêtements de ses parents et s'inventait des vies. Un jour, elle était la vieille dame triste sans enfant qui était prédestinée à mourir seule et un autre le jeune homme élégant qui abordait les belles femmes ou bien encore, la boulangère peu commode. Beaucoup de personnages à interpréter pour un si petit corps. Dans son esprit d'enfant, c'était clair, elle voulait devenir “les personnes dans la télé”. Ses parents l'inscrivirent au théâtre et elle prit des cours jusqu'à ses huit ans. Elle dû arrêter de prendre des cours lorsque ses parents décédèrent dans un accident de voiture, un soir où ils étaient partis dîner chez des amis. Elle comprit l'importance du mot “mort” très rapidement. La gamine fut placée chez son oncle et sa tante aux États-Unis. Angel ne comprenait pas un seul mot que prononçaient ces personnes. En réalité, elle les avait vues une ou deux fois et elle n'avait pas encore commencé à apprendre l'anglais. Les premiers mois furent très difficiles pour la petite fille. De nouvelles personnes qui s'occupent d'elle, un cousin casse-cou, une nouvelle langue, une autre culture, une autre vie. L'Italie lui manquait et quand elle repensait à ses parents, son coeur se déchirait en mille morceaux. Angel avait une seule chose à laquelle se raccrocher c'était le théâtre et elle demanda à ses nouveaux tuteurs de l'inscrire dans un club pour prendre des cours. Lorsqu'elle fut admise là-dedans, elle eut également du mal à s'intégrer. Elle obtenait que des petits rôles à cause de son fort accent et de sa compréhension de la langue. Pas beaucoup d'enfants venaient lui prêter main-forte, sauf un gamin, Caïs, qui l'aida assez rapidement pour ses textes. Par la même occasion, il l'emmena découvrir San Francisco et comme ils étaient dans la même école, après les cours, il l'emmena manger une glace ou goûter aux délices de Jerry's Gourmands, qui préparait les meilleures gaufres de la région. Angel venait de se faire un ami, surement le meilleur ami que pouvait avoir une personne. À l'âge de dix ans, elle savait parler l'anglais toujours avec un accent prononcé. Il lui arrivait de temps à autre de parler italien sans vraiment le vouloir et il fallait souvent l'arrêter de parler vu qu'elle ne s'en rendait pas compte et qu'ils ne comprenaient pas un seul mot qu'elle prononçait. Deux ans depuis que ses parents avaient disparu, et même si elle avait sa tante et son oncle et un ami extraordinaire, il lui arrivait souvent de penser à sa vie d'Italienne.

Une poignée d'années avait glissé dans la vie d'Angel. Elle avait seize ans, quand elle connut l'amour. Elle faisait toujours du théâtre et les notes à l'école n'étaient pas toujours fameuses, ramenant souvent des catastrophes à la maison. Au fond, elle savait qu'elle n'était pas faite pour les études, mais continuait l'école pour faire plaisir à ses parents. Enfin, ce fut une nouvelle année au Théâtre et les professeurs leur présentèrent une nouvelle pièce “le songe d'une nuit d'été” de William Shakespeare. Les rôles devaient être distribués et elle tomba sur Titania, la reine des fées. Caïs avait le rôle Lysandre et bien sûr, il avait sa belle partenaire qui jouait Hermia, l'amoureuse du jeune homme. Pour la première fois Angel fut jalouse. Une jalousie qu'elle ne comprit pas tout de suite. Elle refusait peut-être que quelqu'un puisse passer autant de temps avec son ami ou elle avait simplement peur qu'il ne la regarde plus et aille voir ailleurs. Qui sait ? Ils avaient tellement passé de temps ensemble qu'il était peut-être temps de changer de livre. Après tout, on leur reprochait souvent que leur relation n'était pas saine et qu'ils devaient chacun de leur côté vivre leur vie. “Caïs t'attire toujours dans les ennuis” “Angel te fait faire de mauvaises choses, laisse-là, va trouver d'autres amis”. Ils avaient peut-être raison, mais elle refusait de le perdre. Les mois passaient et elle refusait d'admettre que sa jalousie devenait maladive. Elle refusait d'admettre qu'elle avait des sentiments pour son ami d'enfance. Ce n'était pas possible, pas Caïs. Elle essayait de se reprendre. La solution pour l'adolescente, c'était de sortir avec un garçon. Ce fut assez rapide, Angel n'avait pas de soucis à se faire, elle était très belle et beaucoup de garçons lui tournèrent autour. Enfin, ce fut plus un fardeau pour elle qu'autre chose. Elle ne voulait pas l'embrasser, elle refusait même qu'ils se voient à l'école, les seuls moments, c'était en dehors du lycée. Il ne l'attirait pas, il n'y avait pas d'alchimie, rien qui puisse la convaincre de rester avec cet abruti. Elle le jeta rapidement. Le soir du bal, Angel n'avait pas de cavalier et son meilleur ami tenait la main de la plus belle lycéenne. Ce soir-là, fut la première cuite d'Angel. En fait, cette nuit-là a été la première de plein de choses. Complètement soûle, Caïs lui vint en aide et la sortie dehors pour prendre l'air. Ils étaient au bord d'un lac. Juste tous les deux. Bien éméchés par les effets néfastes de l'alcool. Tant pis, sa vision était trouble tout comme son esprit, mais elle était consciente qu'il était juste à côté. Le garçon qu'elle aimait. Celui dont on rêve toutes les nuits, qui nous fait sourire pour un rien, qui est toujours dans un coin de l'esprit. Il était devant ses yeux. Pour n'importe qui, ça aurait été une mauvaise idée de déballer ses sentiments dans un tel état, mais pour Angel, ce fut en fait l'ouverture d'un autre monde. Elle pouvait enfin dire qu'elle était amoureuse de Caïs. Elle reçut la plus belle des réponses par un baiser. Ce fut également la première fois qu'elle embrassa un garçon. Ce qui suivit après cette soirée, furent de merveilleuses années d'amour.

Désormais, Angel a vingt-huit ans. L'une des choses les plus importantes dans sa vie s'est arrêtée. Finis le théâtre. Non plus par passion, seulement, elle était consciente qu'il fallait avoir un métier. Un “vrai” métier selon les personnes de son entourage même si pour elle, comédienne est un vrai métier. Une chose exceptionnelle qu'elle aurait voulu faire, mais elle n'a pas écouté son coeur et elle a pris des cours de secrétariat. Elle travaille dans un poste de police, souvent chargé de la paperasse. Bon, c'est quelque chose de stable. Ça ne la passionne pas tant que ça, mais de toute façon, elle a autre chose en tête. Avoir un enfant. Par ailleurs, elle est mariée avec Caïs. Ils ont déjà eu un enfant, mais elle a fait une fausse-couche il y a deux ans. Ils veulent retenter l'expérience. Ils ont la foi. Deux personnes qui veulent la même chose, qui partagent le même espoir. Ils sont amoureux plus que jamais et se sont même mariés en Italie, le pays natal de la belle blonde. Malheureusement, toute belle histoire a une fin et celle-ci fut plus que tragique. Une apocalypse n'emmène jamais de bonnes choses. Surtout quand des êtres humains commencent à manger leur prochain. Angel a perdu l'homme qu'elle aimait dans cette foire incompréhensible. Sa vie est troublée par l'arrivée d'un nouveau monde. D'une chose que personne ne désirait. C'est une réalité infernale. Elle a du mal à accepter la mort de cet homme. De son homme. Elle refuse de croire qu'il n'est plus là. Angel n'a pas perdu Caïs tout de suite. Il a fallu plusieurs mois avant qu'il ne se fasse mordre par un rôdeur. La solitude la rend folle. Ce monde va la tuer, la seule chose qui la retient en vie est l'enfant qu'elle porte. Rien ne sera plus fort que ça.

_________________
    the hardest thing in this world is to live in it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thehungrykiller.forumactif.org
 
aucune âme n'a survécu ≈ angel.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sans aucune opposition
» Plus aucune PUB!!!
» L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol! [PV Saï]
» Dans aucune situation après voyage par atout
» L'homme qui ne sent aucune douleur: Kazuya Aotsuki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'LL EAT YOUR BRAIN ::  :: apprendre à survivre :: un nouveau monde-
Sauter vers:  
L'horreur s'approche au fur et à mesure de ta petite bulle, tu es seul, perdu, face aux monstres des ténèbres. Avant que le rôdeur ne puisse te croquer, j'arrive à la rescousse pour t'aider. Je te guide le chemin pour survivre dans un monde tel que celui-ci. Dans un premier temps tu devras lire le guide de survie, il t'aidera dans les jours à venir. Je te conseille également de savoir avec qui tu traînes, jette un coup d'oeil dans les groupes, tout dépend pour ta survit. Apprends également à te connaître, va donc te présenter, tu seras quoi faire par la suite. Si tu es encore perdu, essaye de te tisser des liens. On avance mieux en groupe que tout seul.