Partagez | 
 

 Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
souvenirs : 700
avatar : Sam Claflin
copyright : emy

MessageSujet: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   Dim 19 Juin - 3:03

Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un


Il y a des jours où on aimerait ne pas se lever et il y a ceux où on aimerait que tout passe plus vite. Aujourd'hui, Oswin était dans un jour comme celui-ci. Il avait hâte que cette journée avance. Une lueur au fond de lui, quelque chose qui lui disait qu'une chose bien allait arriver. Il ignorait quoi, mais il avait hâte. Il s'était levé sans perdre une seule seconde et s'était jeté sur les quelques gorgées d'eau qu'il lui restait. Il n'avait presque plus rien à manger, alors il économisait les quelques dernières barres de céréales qu'il avait, laissant son estomac se révoltait, en essayant de l'ignorer. C'était difficile. Difficile d'avancer avec cet estomac qui hurlait, avec ces jambes douloureuses, avec cette voix qui lui hurlait que la chose qu'il attendait allait se produire dans les heures qui arrivaient. Oswin savait qu'il avait eu raison de ne pas hésiter ce matin, s'il n'était pas dans une de ces journées où on voulait rester couché et que jamais la journée ne commence, il y avait raison, c'était évident. Dans ce monde, il fallait, de toute façon, se fier à ce genre de signes. Aussi insignifiants soient-ils pour beaucoup, pour Oswin ils, avaient pris de l'importance au fil des mois.

Il avançait lentement, discrètement. Des heures et des heures qu'il marchait. Il s'était accordé une pause pour récupérer de l'eau et avait mangé une de ses barres de céréales. La ville était calme, il n'avait encore croisé aucun rôdeur depuis ce matin. Comme depuis qu'il était à Macon, il allait de ruelles en ruelles, de rues en rues, sans quitter la ville, faisant d'incessants allers-retours. Il commençait à bien connaitre la ville, mais refusait de la quitter. Il croisait de plus en plus de survivants ici, des groupes de passages, des gens qui se cachaient aux alentours et dans les vieux bâtiments. Les survivants ne se croisaient pas souvent, trop discrets. Pourtant, elle, il l'avait repéré à la seconde où il l'avait vu. Sa démarche, même fatiguée, ses cheveux... Il n'y avait aucun doute possible. Cette fille qu'il avait aperçu une demi-seconde, de dos était sa petite soeur. Alors pourquoi était-elle seule ? Pourquoi leur petit frère n'était-il pas avec elle ? Il ne préférait pas réfléchir à cette question. Il pensait juste à l'instant présent.

Ce moment, il l'avait rêvé des centaines de fois pour finalement se rendre compte qu'il n'y avait personne. Pourtant, il allait toujours jusqu'au bout, juste au cas où. Il ne pouvait pas hurler pour qu'elle l'entende, alors il avait attendu, près de l'entrée, caché. Il observait attentivement l'entrée de ce bâtiment où sa soeur était peut-être entrée. Pourquoi n'entrait-il pas pour vérifier et aller la chercher ? Il ne le savait pas lui-même. Il n'entrait dans un bâtiment qu'en cas de nécessité absolue ou pour chercher de la nourriture. Et s'il était infesté de rôdeurs ? Alors pourquoi ne pas entrer pour être certain que sa soeur soit en sécurité ? Il avait aussi peur. Peur d'entrer dans ce bâtiment, de la chercher, de ne pas la trouver et qu'elle en sorte, sans qu'il n'ait pu la retrouver. Peur qu'elle entende les pas d'Oswin, qu'elle prenne peur en pensant à un de ces monstres et s'enfuit. C'était ridicule, peut-être, mais il était fatigué, à bout de forces et mort de faim. Il était incapable de réfléchir correctement. Il ne pouvait pas expliquer ce qu'il faisait. Il attendait qu'elle sorte, c'était tout.

Après plus d'une heure, elle n'était toujours pas sortie. La nuit était tombée. Et Oswin s'apprêtait à passer la nuit ici. Il ne savait pas quoi faire. Il l'avait certainement rêvé, comme d'habitude. Il n'y avait personne dans ce bâtiment et surtout pas sa soeur. Un bruit attira néanmoins son attention. Une silhouette attira son regard. Cette façon de se déplacer, ces mouvements... Ça n'avait rien d'un humain. Ce monstre se trouvait à quelques pas du bâtiment où se trouvait Louise. Oswin n'était pas le plus courageux des hommes et si, dans bien des situations, il aurait fui, il ne pouvait pas abandonner sa petite soeur. Il prenait des risques pour rien, c'était certain, il n'y avait pas Louise dans ce bâtiment. Pourtant, il était entré, discrètement par une fenêtre, sur le côté du bâtiment. Le moindre bruit attirerait le rôdeur, il le savait. Il avait longé les murs aussi loin que possible et sans bruit. Il était entré en faisant le moins de bruits possibles et pourtant, un coup d'oeil par une fenêtre cassée à l'étage lui avait montré que le rôdeur allait pénétrer dans ce bâtiment. Oswin n'avait pas fouillé le rez-de-chaussée. Peut-être à tort, mais il avait supposé que sa soeur était entrée ici pour dormir puisqu'elle n'en était pas encore sortie et que par sécurité, elle n'allait pas dormir en bas, aux yeux de tous. Au moins, dans les étages supérieurs, en cas de bruits, même si c'était plus compliqué, on avait plus de temps pour fuir, non ? Il ne savait plus s'il réfléchissait correctement.

Par chance, dans l'une des pièces d'un des étages supérieurs, il avait aperçu ce corps allongé, endormi. Il ne s'était même pas autorisé un soupir de soulagement. Elle devait être épuisée pour ne pas avoir entendu Oswin arriver. Ses yeux parcoururent le reste de la salle, aucune trace de son petit frère. Peut-être était-il en sécurité, ailleurs ? Il aurait tellement aimé la retrouver dans d'autres circonstances, la prendre dans ses bras, lui dire combien il l'aimait. Pourtant, il ne pouvait pas. Il devait la réveiller, sans qu'elle ne fasse le moindre bruit où le rôdeur serait attiré. Deux humains contre un rôdeur, c'était jouable, mais Oswin ne voulait prendre aucun risque. En essayant de faire le moins de bruits possibles, il s'était approché de sa soeur, avait pris une seconde pour l'observer. Sa petite soeur était vivante. Tout ce temps, elle avait réussi. Elle était encore là. Il n'avait pas survécu pour rien. Même s'il avait envie de profiter de cet instant, il n'avait pas une seule seconde à perdre. Il avait posé l'une de ses mains sur la bouche de sa soeur, suffisamment fort pour étouffer le moindre bruit. Elle allait être morte de trouille, mais il n'avait d'autres choix. De son autre main, il déposait son index sur sa bouche, tout en chuchotant ces mots : « Ne dis pas un mot. » Ce n'était décidément pas les premiers mots qu'il voulait lui dire en la retrouvant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 735
avatar : Adelaide Kane
copyright : electric bird.

MessageSujet: Re: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   Mar 21 Juin - 0:56

Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un



Ma jambe me faisait mal. Ma main était humide. Du… du sang. J'avais dû me blesser en tombant sur ce vieux tas de débris. J'avais pris peur et je m'étais mise à courir. Ce n'était qu'une pierre tombant sur un tas d'autres pierres. N'ayant pas la force de me battre, j'avais préféré prendre la fuite. Je n'avais pas ressenti la douleur immédiatement. Mais quelques minutes après. J'avais dû m'arrêter pour tenter de stopper l'hémorragie. La plaie n'était pas tellement profonde. Je n'avais rien pour nettoyer la plaie. L'eau était trop précieuse pour l'utiliser sur une blessure. Un vieux tissu blanc se trouvait dans mon sac, pour les blessures justement. Pour que le sang cesse de couler, j'avais recouvert ma cuisse de ce tissu, avant de reprendre la route. Mon jean déchiré et couvert de sang, je longeais les rues pour rejoindre les bâtiments en ruines. J'étais épuisée, j'avais besoin de dormir, de manger. J'économisais le peu de nourriture qu'il me restait. Je n'avais pas le choix si je voulais survivre. Je ne devais pas attirer l'attention. Je devais me faire discrète. Ne pas traîner dehors trop longtemps. Pourtant, j'avais besoin d'une pause. Ma jambe me faisait terriblement mal. J'étais arrivé devant l'un de ces vieux bâtiments. Je poussais la porte le plus discrètement possible, ne pouvant empêcher le léger grincement qui s'y dégageait. Comme à mon habitude, j'avais jeté un coup d'œil derrière moi. Rien d'inquiétant, aucun danger à l'horizon. Le rez-de-chaussée n'était pas une bonne idée. J'avais alors monté les vieilles marches en bois. Comment faire pour ne pas se faire repérer quand le bois craque à peine frôlé ? Je scrutais chaque coin d'ombre, craignant voir le danger. Nous n'étions jamais en sécurité. Mais je tombais de fatigue, puis ma jambe me faisait tellement mal que je voulais m'endormir pour oublier la douleur. Je n'avais pu m'empêcher de boire une gorgée d'eau. Ma bouche était tellement sèche. Aujourd'hui, nous ne pouvions pas nous permettre de boire beaucoup, à volonté. Je m'étais assise sur le sol froid, dans un coin d'une pièce sombre. Je regardais ma jambe qui me faisait mal, laissant une larme s'échapper, glissant le long de ma joue. J'avais déposé mon sac sous ma tête. Il était pour moi hors de question de le laisser à mes côtés. Quelqu'un pouvait venir dans cette pièce me dérober ce sac, avant de fuir avec tout ce qu'il me restait pour survivre quelques jours. Je m'étais allongée sur ce sol dur et froid, sans rien pour me couvrir. J'avais dû étouffer un cri de douleur. Si j'avais crié, je me serais fait repérer, je n'aurais alors pas eu d'autres choix que de partir, de prendre la fuite à nouveau. Comme à mon habitude, j'avais déposé ma main sur le couteau qui se trouvait dans ma poche, avant de fermer les yeux, pour plus de sécurité. Une main venait de se déposer sur ma bouche. Pourquoi ? Qui était-ce ? L'un de ces monstres n'aurait pas pris la peine de faire ça. En une fraction de seconde, mon couteau était arrivé à la hauteur du cou de la personne en face de moi. Mais il n'était resté qu'une seule seconde. Il m'avait fallu une seconde pour reconnaître cette personne. Sa voix. Sa silhouette. Je devais certainement être en train de rêver. Je ne pouvais y croire. Depuis tout ce temps, se retrouver là. Impossible. J'étais au beau milieu d'un rêve.  Le couteau à nouveau dans ma poche, j'avais déposé une main sur le sol pour me relever un peu. J'avais oublié cette fichue douleur. Je ne rêvais donc pas. Oswin était vraiment devant moi. Assise, j'avais fait non de la tête, pour dire que je n'allais pas faire de bruit. Je m'étais levée avec mal, mais j'étais maintenant debout. Je n'avais pu m'empêcher de le prendre dans mes bras. « Oswin. Dis-moi que tu es bien là. » J'avais chuchoté ces mots, je voulais qu'il soit le seul à l'entendre, je ne voulais pas que l'on se fasse repérer. Je ne savais pas par où commencer, j'avais tellement de choses à lui dire, tellement de questions. « Tu es seul ? Meena n'est pas avec toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 700
avatar : Sam Claflin
copyright : emy

MessageSujet: Re: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   Mer 22 Juin - 13:55

Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un


Sa petite soeur, celle qu'il aimait plus que tout et qu'il avait passé des mois et des mois à chercher. Lorsque l'épidémie avait débuté, Oswin n'avait pas pris ça au sérieux. Il avait fait n'importe quoi. S'il avait su, il serait parti avec sa femme. Il aurait été chercher sa famille et ils auraient fui ensemble. Il regrettait de ne pas l'avoir fait. Il se retrouvait seul. Sa femme avait mis fin à ses jours. Son frère et sa soeur avaient disparu. Ils étaient peut-être morts. Ou alors dans ce camp où il refusait d'aller. Il ne savait pas et peut-être qu'il resterait dans l'ignorance pour le restant de ses jours. Tout ce qui lui restait, c'était le souvenir de cet appartement vide qu'il avait trouvé en voulant aller les chercher, trop tard. Et aujourd'hui, le bonheur d'avoir retrouvé sa soeur, vivante.

La main posée sur la bouche de soeur, il appuyait suffisamment fort pour étouffer le moindre cri. Il ne s'attendait pas à se retrouver un couteau sous la gorge. Sa soeur qui était si douce avait bien changé. Comme lui. Comme tous les êtres humains survivants aujourd'hui. Être bon n'avait plus rien d'une qualité aujourd'hui. Il fallait être prudent, armé et prêt à tout pour survivre. Les plus faibles mourraient, les plus forts et ceux qui avaient étés capable de s'adapter survivaient. Heureusement pour lui, elle s'était arrêté avant de lui enfoncer le couteau dans la gorge. Il n'était resté là qu'un instant, elle l'avait vite rangé en comprenant qui était la personne face à elle. Elle s'était relevée légèrement, Oswin n'avait même pas remarqué la blessure de sa petite soeur. Lorsqu'il était certain qu'elle ne crierait pas, il avait enlevé sa main de la bouche de Louise, pour la laisser parler.

Elle s'était relevée. Désormais debout face à Oswin, elle l'avait pris dans ses bras. Oswin la serra fort contre lui et profita de ce contact. Un contact simple, mais qui lui avait tellement manqué. Les contacts humains étaient tellement rares désormais, que tenir sa soeur dans ses bras était un véritable bonheur auquel il ne pensait plus jamais goûter. Elle parlait doucement, elle chuchotait. Il profitait de chaque mot. Il avait l'impression d'entendre la voix de sa soeur pour la première fois. « Je suis vraiment là, Louise. » Il pouvait parfois être rassurant d'entendre ces mots, comme pour confirmer que la personne était bien présente et qu'il ne s'agissait pas d'un rêve. Souvent, Oswin avait posé cette question avant de voir la silhouette disparaitre et se rendre compte qu'il ne faisait que rêver. Sauf que cette fois-ci, la silhouette n'allait pas disparaitre. Lorsqu'il l'avait serré contre lui, il savait qu'elle était réellement là.

Il n'avait pas pensé à cette question. Il n'avait aucune envie de parler de tout ça, de parler de sa femme. Lui expliquer, il ne voulait pas. Ça lui rappelait un tas de souvenirs. Il ne devait pas s'effondrer, il devait s'enfuir avec sa soeur. Alors, il ne lui répondait pas, simplement. Laissant tout ce qu'il ressentait de côté. Tout comme il ne demandait pas où était leur petit frère. Il avait peur de la vérité. Il voyait son pauvre corps étalé, mort, couvert de sang et il ne supportait pas ça. Il n'aurait plus la force de fuir si elle confirmait ses craintes alors il ne demandait rien « Un rôdeur est entré dans le bâtiment. On doit partir, vite ! » Il ne semblait pas être proche d'eux, il n'y avait aucun bruit, rien. Malgré tout, ils n'avaient pas le temps pour de vraies et belles retrouvailles. Leur vie était en danger. « Prend ton sac, on y va. » Il aurait aimé être différent, être celui qu'elle connaissait, pas celui qu'il était devenu avec le temps. Il n'était pas celui qui avait le plus changé, mais sa façon de parler était différente. Il ne prenait pas le temps de parler, il n'avait pas le temps de lui dire à quel point il était heureux de la revoir, comme ci ce n'était pas le cas. Il avait juste peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 735
avatar : Adelaide Kane
copyright : electric bird.

MessageSujet: Re: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   Lun 27 Juin - 1:22

Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un



Les vieux bâtiments n'étaient pas l'endroit le plus sûr pour dormir. En même temps, pouvions nous encore dire que nous pouvions être en sécurité quelque part ? Plus aujourd'hui. Pas dans un monde comme celui-ci, où la mort est présente à chaque coin de rue, où l'on ne sait pas si ce souffle est le dernier. Ce soir là, j'aurais très bien pu aller ailleurs, mais c'était l'endroit le plus proche. Je ne pouvais pas marcher longtemps avec ma jambe récemment blessée. Pas une seule seconde je ne m'étais imaginée trouver une bonne nouvelle dans ce vieux bâtiment. Je voulais juste me reposer un peu, mais le sommeil était dangereux. C'était un bon moyen pour se faire attaquer sans s'en rendre compte. Je détestais dormir, c'était pour moi un moment stressant depuis le début de l'épidémie. Je ne savais pas que le sommeil pouvait aussi avoir un bon côté. Celui de pouvoir retrouver Oswin. Mon grand-frère que j'avais cru mort tant de fois. Celui qui faisait partie de mes rêves de nombreuses fois. Celui que je retrouvais mort, couvert de sang ou parfois vivant et en pleine forme. Comment croire que ce moment était réel ? Comment croire qu'il était vraiment là, devant moi ? Ce n'était pas une hallucination. Oswin était vraiment là. Il était de retour et bien vivant. Je n'y croyais pas vraiment, mais en le prenant dans mes bras, je m'étais dit que c'était réel. Pourtant, j'avais besoin de l'entendre. Je voulais qu'il me dise lui-même qu'il était là. Je n'avais pas souris sincèrement depuis la disparition de mon mari et de mon petit frère, mais là je n'avais pas pu retenir ce sourire. Il était compliqué de sourire dans un monde comme celui-ci.

Les retrouvailles ne pouvaient pas durer. Nous ne pouvions nous le permettre. Nous ne pouvions pas parler longtemps, même si nous ne nous étions pas vu depuis longtemps. Nous aurions peut-être un peu plus de chance plus tard, mais pas cette nuit. Il ne m'avait même pas répondu. Je ne savais pas pourquoi. Lui était-il arrivée quelques choses ? Je n'allais pas insister maintenant. Je devais attendre pour savoir ce qui était arrivé à Meena. D'après Oswin, il y avait un rôdeur dans le bâtiment. Pour ne pas se faire repérer nous devions être le plus discret possible. Nous allions certainement faire un peu de bruit en quittant les lieux, mais ce bruit ne devait pas être fort. J'écoutais Oswin et comme une enfant je m'étais exécutée. « D'accord, je te suis. » Je m'étais emparée de mon sac qui était sur le sol à ma droite. Machinalement, après avoir reposé le sac sur mon épaule, je vérifiais si mon couteau était bien à sa place, dans ma poche. Je regardais autour de nous, le rôdeur n'était pas dans la même pièce que nous. Nous pouvions alors commencer à partir sans devoir se battre tout de suite. De ma main, j'avais légèrement poussé Oswin, comme pour lui dire que nous pouvions y aller. Mais nous n'allions pas pouvoir nous mettre à courir pour quitter les ruines. Si ma jambe ne me faisait pas autant mal nous aurions pu. J'étais d'ailleurs partie rapidement ayant oublié la douleur avec la joie d'avoir retrouvé mon frère. Mais j'étais vite revenue à la réalité, poussant un petit soupir discret quand la douleur s'était de nouveau montrée. Je ne voulais pas inquiéter Oswin et je ne voulais pas ralentir le mouvement. Je prenais sur moi et je continuais de marcher, mais Oswin n'était pas bête, il allait bien finir par se rendre compte que quelque chose n'allait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 700
avatar : Sam Claflin
copyright : emy

MessageSujet: Re: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   Jeu 30 Juin - 23:17

Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un


Il l'avait regardé sourire. Depuis combien de temps ne l'avait-il pas vu ? Depuis combien de temps n'avait-il pas vu le sourire de sa sœur ? Ou entendu son rire ? Elle était désormais la dernière chose qu'il avait de son passé. Son dernier lien avec sa vie d'avant. Son dernier lien avec un monde qui n'était pas encore devenu fou. Elle était celle pour qui, désormais, il allait se battre. Il marchait depuis des mois, sans savoir pourquoi, sans savoir où il devait se rendre. Il avait désormais sa petite sœur avec lui, celle qu'il devait protéger. Mais Louise était surtout celle qui lui redonnait de l'espoir. La revoir lui donnait l'impression que rien n'avait changé, que le monde qu'ils avaient connu existait toujours, là, dehors. Que demain, en se réveillant, il se rendrait compte que tout ça n'avait été qu'un long rêve.


Il n'avait pas le temps. Pas le temps pour de véritables retrouvailles. Pas le temps de montrer à sa sœur comme elle lui avait manqué. Pas le temps de répondre à sa question. Maintenant qu'il l'avait retrouvé, Oswin avait retrouvé une raison de vivre et de ne pas laisser ce rôdeur l'attraper. Louise avait attrapé son sac, Oswin s'était approché de la porte pour regarder dans les couloirs. Ils étaient vides, pour l'instant. Ils avaient une chance de s'échapper sans risquer leur vie et sans devoir se battre. Ce rôdeur était seul, ils ne risquaient pas grand chose. A deux, ils étaient bien capables de s'occuper d'un rôdeur, mais Oswin préférait toujours ne prendre aucun risque. Se retournant vers sa sœur, cette dernière poussa légèrement Oswin, certainement pour lui dire d'avancer. Laissant un soupir s'échapper pour se donner du courage, il passa le pas de la porte, son couteau à la main. Louise le suivait. Alors qu'ils avançaient, à peine dans le premier couloir, un léger bruit attira l'attention d'Oswin. Il venait de sa sœur. Il s'était retourné pour l'observer, juste un instant. Sans poser aucune question, il s'était remis en marche. Doucement, ils longeaient les murs. Courir ne servait à rien. S'ils couraient, il y avait un risque de faire du bruit et d'attirer le rôdeur.

Il sentait que quelque chose n'allait pas. Sa sœur n'allait pas bien vite et semblait souffrir. C'est en se retournant et en baissant les yeux, qu'il avait enfin remarqué la blessure qu'elle avait à la jambe. « Ce n'est pas vrai Louise, pourquoi tu ne m'as rien dit ? » Elle était inconsciente ? Ne pas prévenir Oswin représentait un danger. Et s'il avait fallu se mettre à courir, comment aurait-elle fait ? Il avait pris quelques secondes pour réfléchir. Étaient-ils capables de sortir du bâtiment sans se faire repérer alors qu'elle était blessée, pour la soigner dehors ? Ou était-il préférable de la soigner ici, avec le rôdeur qui traînait ? Il prenait rapidement une décision, celle qui lui semblait la meilleure. Lui attrapant la main, il ne lui laissait pas le choix en l'embarquant dans la première pièce. Celle à côté de laquelle ils étaient. Un léger coup d'oeil lui avait suffit pour savoir qu'il n'y avait personne et qu'ils y seraient en sécurité. Lui lâchant la main, il la laissait aller s'asseoir. Dans un premier temps, il avait fermé la porte. Il n'aimait pas ça. Ouvrir une porte était toujours une seconde terrible pour lui, ne sachant jamais ce qui allait l'attendre derrière. Ensuite, il avait observé attentivement la pièce dans laquelle ils étaient. Il avait attrapé une chaise, à laquelle il manquait un pied, pour bloquer la porte. Ce n'était pas très efficace, mais ça le rassurait. Un peu.


Une fois la porte bloquée, il était allé rejoindre sa soeur. « Je vais regarder ta blessure. » Ordonna-t-il. Hors de question qu'elle s'amuse à refuser. Il n'y connaissait rien, mais il pouvait déjà regarder si rien n'y était resté. Si c'était profond ou non, si la plaie était infectée ou non. « Comment tu t'es fait ça ? » Demanda-t-il tout en fouillant dans son sac à la recherche de la petite trousse qu'il gardait avec le plus grand soin. Elle ne contenait pas grand chose, une paire de ciseaux, quelques pansements, quelques bandages, du désinfectant et quelques médicaments contre la douleur. Il ne s'en servait jamais, jugeant toujours qu'à un moment, il en aurait plus besoin que maintenant et qu'il ne devait rien gaspiller. Il cherchait aussi un vieux t-shirt. Il n'avait pas énormément de vêtements de rechange, ça prenait trop de place, mais il avait besoin d'un tissu plus ou moins propre pour nettoyer. Il l'avait donc arraché, pour en récupérer un morceau, remettant le reste dans son sac. Ils n'avaient pas de temps à perdre, le rôdeur pouvait arriver d'une minute à l'autre. « Tu voyages seule ? » Avait-il osé lui demander alors qu'il s’apprêtait à regarder la blessure que sa sœur avait à la jambe. Il n'avait pas directement demandé où était leur frère ou le mari de Louise. Il espérait même qu'elle ne lui dise pas. Il voulait juste un oui ou un non pour savoir s'ils avaient des gens à rejoindre ou non. Si elle disait oui, il y avait toujours un espoir qu'il s'agisse de son frère. Si elle disait non, il y avait un risque pour que son petit frère ne fasse plus parti de ce monde. Malgré tout, il continuerait d'ignorer tout. Comment il était mort, dans quelles circonstances, quand... Il préférait ignorer tout ça pour l'instant. Craignant de perdre toute la force qu'il avait gagné en retrouvant sa sœur et d'être trop dévasté pour se sortir de ce bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 735
avatar : Adelaide Kane
copyright : electric bird.

MessageSujet: Re: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   Ven 8 Juil - 23:27

Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un



Nous devions partir, quitter ces ruines. Avec pour objectif, rester le plus discret possible, pour ne pas se faire repérer par le rôdeur. Ça pouvait paraître simple comme ça, mais ça ne l'était pas vraiment. Ma jambe me faisait terriblement mal, mais je n'avais pas le choix, je devais continuer d'avancer sans me plaindre. J'avais pourtant laissé s'échapper un léger cri de douleur. Je pensais que personne ne l'avait entendu. Oswin s'était retourné vers moi à peine une seconde plus tard, il m'avait très certainement entendu. Il n'avait rien remarqué. Il n'était pas bête, il allait finir par s'en rendre compte, mais plus tard serait le mieux. Nous devions absolument quitter cet endroit et nous mettre à l'abri. Oswin ne devait pas voir ma jambe avant. Je faisais de mon mieux pour avancer rapidement, pour ne montrer aucun signe de douleur. C'était compliqué, mais je pensais réussir. Mais Oswin avait compris. Il avait les yeux rivés sur ma jambe. Comment passer à côté de cette blessure quand on a les yeux posés dessus ? Mon jean était déchiré au niveau de la cuisse, le vieux tissu blanc que j'y avais déposé était couvert de rouge à cause du sang qui y avait coulé, tout comme le reste du jean. « Je ne voulais pas t'inquiéter. Ce n'est rien de grave, on peut continuer. » Oswin était mon frère, nous ne nous étions pas vus depuis longtemps et nous n'étions même pas certains de revoir l'autre en vie un jour. Il s'inquiétait pour moi, rien de plus normal, s'il était blessé, j'aurais exactement eu la même réaction que lui. Il ne m'avait pas vraiment laissé le choix. Très rapidement, il m'avait ramené dans une pièce voisine, s'étant assuré que personne ne se trouvait ici. Sans tenter de lui faire changer d'avis, j'étais allé m'asseoir contre un mur, pendant qu'Oswin tentait de bloquer la porte avec une chaise. Ce n'était pas ce qui allait pouvoir nous protéger, mais je connaissais mon frère, c'était plus pour se rassurer un minimum. J'aurais pu insister en lui disant que nous devions partir, mais je savais qu'il n'allait pas m'écouter et n'en faire qu'à sa tête. À quoi bon lutter ? En faisant cela, nous allions perdre du temps et de l'énergie à rien. « Bêtement. J'ai entendu du bruit. Ce n'était qu'une pierre qui tombait sur un tas d'autres pierres. J'ai cru que c'était un rôdeur. J'ai puisé dans les dernières forces qu'il me restait pour me mettre à courir. Sauf que je regardais derrière moi pour voir si je n'étais pas suivie. Je n'ai pas vu le petit fossé devant moi, mon pied a glissé et je suis tombé sur ce vieux tas de ferraille qui m'a entaillé la jambe. » Bêtement était le mot parfait. J'étais la seule à pouvoir me blesser ainsi dans un monde comme celui-ci. Je n'avais rien pour me soigner et ça pouvait d'infecter et devenir dangereux pour moi. Pourquoi avais-je pris peur ? C'était idiot. J'aurais dû vérifier si ce bruit venait bien d'un rôdeur avant de m'enfuir comme une lâche. Je voyais Oswin fouiller dans son sac, à la recherche de je ne sais quoi, il déchirait un de ses t-shirts, certainement pour tenter de me soigner, mais s'il avait des médicaments, du désinfectant ou je ne sais quoi encore, il devait le garder pour lui ou pour notre petit frère.

Je levais les yeux vers Oswin en l'entendant prononcer ces quelques mots. Mais je n'avais pu laisser mon regard posé sur lui plus longtemps. Les yeux rivés sur le sol, sur l'ombre du mur qui reflétait sur le sol à cause de la lumière que dégagé la lune. « Oui… Je voyage seule. » Je ne voulais pas en dire plus. Je ne pouvais pas en dire plus. Je pouvais bien lui expliquer comment je m'étais retrouvé seule, mais pas maintenant. Ce n'était pas le moment et je n'avais pas la force de repenser à ça, je ne voulais pas en parler. Puis de toute façon, ça n'aurait pas servi à grand-chose. Je ne savais même pas s'ils étaient encore vivants. S'ils étaient morts, je ne savais pas depuis combien de temps, où, comment et pourquoi ? Je ne savais même pas s'ils étaient toujours ensemble pour veiller l'un sur l'autre. Je n'avais aucune idée d'où ils se trouvaient. Si Oswin voulait des détails, il n'avait qu'à les demander. Je ne comptais pas aborder le sujet moi-même. S'il voulait en savoir plus, je savais que j'allais devoir faire l'effort de lui parler d'eux. Lui aussi avait le droit de savoir. Nous étions deux à voyager seul avant de nous retrouver ici ce soir-là. Nous avions tous les deux laissé tomber les gens que nous aimions. Oswin ne m'avait pas répondu, mais sa femme n'était pas avec lui, donc il voyageait seul. Sinon, il m'aurait dit où cette dernière se trouvait. Je déposais ma main sur celle d'Oswin comme pour le stopper. « Oswin, laisse tomber, on nettoiera tout ça plus tard. On doit partir tout de suite, on n'a pas le temps pour ça. Je t'assure, je peux tenir le coup, je peux encore marcher. » Il n'avait pas encore eu le temps de me soigner, mais je voulais qu'il garde tout ce qu'il avait réussi à garder, à trouver jusque-là. De plus, nous étions beaucoup trop longs, le rôdeur allait finir par arriver, par entrer dans la pièce. S'il était seul, on pouvait se battre, s'il venait avec des copains, on allait avoir plus de mal. Je ne voulais pas mourir là, pas après tout ce temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 700
avatar : Sam Claflin
copyright : emy

MessageSujet: Re: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   Mar 12 Juil - 22:24

Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un


Il n'avait pas écouté ses protestations. Il la connaissait par coeur. Dire que ce n'était rien et qu'il fallait avancer, c'était tout à fait elle. Oswin n'avait qu'une chose en tête : soigner sa soeur et la protéger. Il n'était doué ni pour l'un, ni pour l'autre, mais il ne voulait pas la perdre à cause d'une blessure. Pour assurer leur sécurité, il avait, dans un premier temps, mis une chaise contre la porte. Au fond de lui, il savait bien que ça n'empêcherait pas l'attaque d'un rôdeur, mais il se sentait rassuré, assez pour prendre le temps de soigner la jambe de sa soeur. Il fouillait dans son sac à la recherche de ce qui pouvait la soigner, tout en écoutant ses justifications. Il était soulagé d'une certaine façon, elle n'avait pas été attaquée par un rôdeur et personne ne s'en était pris à elle. Pas cette fois en tout cas. Une fois toutes les explications données, il n'avait rien répondu. Il s'était contenté de secouer la tête de haut en bas, pour dire qu'il avait compris.

Il avait finalement posé cette question. Cette horrible question dont il ne voulait avoir aucune réponse. Pas tout de suite. Il n'était pas prêt pour la vérité. Elle était sans doute trop douloureuse. Il voyait le regard de sa soeur qui le fuyait. Ce regard confirmait ses craintes. Les mots qu'elle avait prononcé l'avaient achevés. Dans l'esprit d'Oswin, il prenait tout un autre sens. Si elle voyageait seule, son frère était forcément mort. Jamais Louise ne l'aurait laissé seul ou ne l'aurait abandonné. C'était donc la seule raison pour qu'elle soit seule. La pire des raisons. Pendant quelques secondes, il avait eu l'impression de partir. Partir si loin qu'il ne pensait plus être capable d'avoir la moindre réaction un jour. Il croyait avoir été poignardé, il croyait être en train de mourir. Son coeur se serrait. Sa gorge était nouée. Il avait mal, tout simplement. Cette douleur, il l'avait déjà ressenti lorsqu'il avait compris pour sa femme. Il la sentait de nouveau pour son frère. Ce fut la main de sa soeur qui avait arrêté Oswin. Il cherchait toujours dans son sac, il ne s'en était même pas rendu compte. Il pensait être immobile, ce n'était pas le cas. Il avait alors relevé les yeux vers la dernière personne à qui il tenait vraiment sur cette terre, Louise. Sa précieuse Louise. Sa Louise qui était confrontée à cette horreur et qui allait mourir. Elle allait mourir comme tous les autres. Comme lui. Et lâchement, il espérait mourir avant elle pour ne pas ressentir ça encore une fois.

Oswin essayait de se ressaisir. Un rôdeur était dans le coin, ils étaient dans cette pièce depuis un moment et il n'avait plus de temps à perdre. L'odeur du sang allait attirer ce rôdeur et il ne voulait pas se battre. Il devait soigner sa soeur, qu'elle le veuille ou non. Il n'avait toujours pas réagi. Il se contentait de sortir ce qu'il fallait de la petite boite qu'il conservait précieusement. « Non, on va te soigner maintenant. » Il avait été plus autoritaire, plus sec, plus froid qu'il ne l'avait voulu, mais il parlait sans même savoir comment. La douleur n'était pas encore passée. Il avait saisi le ciseau d'une main pour découper le jean de sa soeur. Ce dernier était déjà bien arraché, mais il voulait voir les bords de la blessure. Il avait commencé par verser un peu d'eau sur le morceau de t-shirt déchiré pour essuyer le sang et y voir plus clair. Il avait ensuite attrapé le désinfectant qu'il avait appliqué sur une compresse pour nettoyer la plaie. Il ignorait s'il s'y prenait correctement, mais il se contentait d'appliquer des gestes qui lui semblaient logiques. Si la blessure n'était pas jolie à voir, elle ne semblait pas être infectée pour le moment et rien ne semblait être resté coincé à l'intérieur. C'était déjà une bonne chose, ça, il en était persuadé. Il ne relevait pas les yeux, il n'écoutait pas sa soeur, peut-être se plaignait-elle ? Peut-être avait-elle mal ? Peut-être lui parlait-elle ? Il n'en savait rien, il était toujours dans un état second. Il s'apprêtait à lui couvrir sa blessure avec un bandage quand il s'était soudainement retrouvé propulsé sur le sol. Tout s'était passé extrêmement vite. Ou alors lentement ? Louise avait peut-être essayé de l'avertir ? Il ne savait plus. Le rôdeur était entré, Oswin ignorait comment. Il était incapable de réagir, sonné après s'être cogné la tête. Il était incapable de se relever et de protéger Louise. De sa main, il cherchait son couteau, mais il ignorait où il était. Tout ce qu'il savait, tout ce qu'il voyait, c'était ce rôdeur qui s'approchait de Louise. Dans la même journée, il avait retrouvé sa soeur et appris la mort de son frère. Et dans cette même journée, il allait perdre cette même soeur et mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 735
avatar : Adelaide Kane
copyright : electric bird.

MessageSujet: Re: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   Jeu 21 Juil - 23:11

Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un



Oswin voulait à tout prix me soigner dans cette pièce, alors qu'un rôdeur était proche de nous. Je savais très bien qu'il allait répondre ça. C'était mon frère et je le connaissais par cœur. Je préférais le laisser faire, plutôt que perdre plus de temps à vouloir l'en n'empêcher. Oswin mettait de l'eau sur un morceau de T-shirt avant de nettoyer ma plaie, avant de déposer une compresse imbibée de désinfectant. Au contact de ma peau, j'ai dû étouffer un cri, mais je n'avais pu empêcher les larmes d'envahir mes yeux. Ma jambe commençait à chauffer, c'était atroce, pourtant, je m'étais de nombreuses fois blessée. Oswin n'avait pas l'air de remarquer que je souffrais, il observait la blessure, comme j'avais pu l'observer rapidement quelques heures plus tôt avant de recouvrir ma blessure de tissu. Pour moi, cette blessure n'avait rien de grave, de plus elle n'était pas très profonde. Oswin ne me disait rien, il continuait sans dire un mot, le regard perdu sur ma blessure, dans son sac… J'avais l'impression qu'il partageait mes pensées, à mon avis, je n'avais rien de grave et j'allais très vite pouvoir m'en remettre. J'observais Oswin sans dire un mot, je le laissais perdu dans ses pensées et je voulais éviter de faire du bruit, je ne voulais pas que l'on se fasse repérer.

Nous devions partir au plus vite. Le rôdeur venait d'entrer dans la pièce. La chaise n'avait pas pu le retenir bien longtemps. En tout cas, il était là, avançant lentement vers nous. Il était de plus en plus proche, mais Oswin ne réagissait pas. « Oswin, s'il te plaît écoute-moi. » Je détournais rapidement les yeux vers le rôdeur qui était à quelques centimètres de mon frère. « Derrière toi, Oswin réagit. » Pourquoi est-ce qu'il ne réagissait pas ? Je parlais fort, il aurait dû m'entendre. Il était là et pourtant, il avait l'air absent. Je ne comprenais pas pourquoi il était dans cet état là. Le fait de savoir que notre petit frère n'était plus avec moi avait peut-être été un choc pour lui. Mais là, il devait absolument réagir. Quelques secondes plus tard, il avait été projeté au sol. « Oswin. » J'avais crié tellement fort que s'il y avait d'autres rôdeurs autour du bâtiment, ils avaient dû m'entendre. Le rôdeur était proche de moi et je n'avais aucun moyen pour me défendre. Mon sac n'était pas à ma portée. Ne pensant pas à me défendre avec mon couteau, j'avais dû donner un coup de pied à ce fichu rôdeur pour le faire reculer, histoire de pouvoir me mettre debout. Je voulais prendre la fuite comme toujours, mais Oswin était toujours sur le sol et ne réagissait pas. Il était en danger puisque le rôdeur s'approchait doucement de lui. Je n'avais pas réfléchi, j'avais ramassé un morceau de bois qui traînait sur le sol. Il provenait certainement de la chaise qu'avait servi à bloquer la porte et qui avait été brisée à cause de l'entrée fracassante du rôdeur. Je n'avais hésité qu'une seule seconde. Oswin était au sol et le rôdeur était juste à ses côtés, près à en faire son repas. Je tenais beaucoup trop à mon frère pour le laisser se faire tuer, puis je ne voulais pas voir quelqu'un mourir sous mes yeux, surtout pas Oswin. Je venais juste de le retrouver, je ne voulais pas perdre mon deuxième frère. J'avais pris une grande inspiration pour me donner un peu de courage et je m'étais avancé vers ce rôdeur avant de lui planter le bout de bois dans la tête. Il était mort. Je venais de le tuer. C'était la première fois de ma vie que je tuais quelqu'un. Je m'en voulais, pourtant, il était déjà mort et était certainement à l'origine de dizaine de meurtres. J'étais resté là à l'observer quelques instants, laissant le morceau de bois tomber sur le sol. J'avais toujours pu échapper à cet acte, fuyant, laissant les autres tuer pour moi… Je m'étais toujours dit que si un jour, je devais tuer l'un de ces rôdeurs, je n'hésiterais pas et je m'étais dit que je ne devais pas m'en vouloir, surtout si je n'avais pas eu le choix. Là, je n'avais pas eu le choix, je ne devais pas m'en vouloir, je venais de sauver la vie de mon frère. Je n'avais pas le temps de penser, ni même de m'en vouloir pour ça… Nous devions au plus vite partir d'ici, nous aurions déjà dû partir depuis longtemps. Pour une fois Oswin aurait dû m'écouter, nous ne nous serions pas faits attaquer. Il n'y avait plus qu'Oswin et moi, nous étions seuls maintenant, mais nous n'allions pas le rester longtemps. J'étais allé chercher mon sac et celui d'Oswin avant d'attraper mon frère par les bras. « Oswin, on doit partir maintenant, on a plus de temps à perdre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 700
avatar : Sam Claflin
copyright : emy

MessageSujet: Re: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   Dim 24 Juil - 3:05

Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un


Trop vite. Tout venait de se passer trop vite pour qu'il puisse avoir le temps de réaliser et de réagir. Dans un état second, l'esprit bien loin de ce vieux bâtiment, il n'avait rien entendu. Rien vu. Il s'était juste retrouvé par terre. Il était sonné par le coup, mais ce dernier l'avait aussi réveillé. Un peu. Au moins assez pour qu'il cherche de quoi se défendre. Alors il avait cherché son couteau, enfin, il lui semblait. A vrai dire, il n'était plus certain de rien. Juste d'une chose, ils étaient foutus si Louise ne se défendait pas. Parce qu'il n'en était pas capable. Il ne savait même plus ce qui était vrai, ce qu'il faisait réellement ou ce qu'il s'imaginait faire. Il n'écoutait plus. Le rôdeur s'approchait de sa petite sœur. Il avait eu envie de réagir, mais il en était incapable. Le rôdeur s'était approché de lui. Peut-être que Louise était morte ? Peut-être qu'elle avait fui ? Peut-être que ce foutu rôdeur allait faire de lui son repas ? Il ne savait plus très bien, il ne voyait pas bien. Il avait juste compris que Louise allait bien lorsque ce rôdeur était tombé avant de pouvoir l'attaquer. Etait-il mort ? Louise était là, de nouveau à côté de lui, deux sacs sur le dos, inquiète, pressée. Elle venait de lui sauver la vie. C'était à peu près tout ce qu'il était capable de comprendre alors qu'il retrouvait peu à peu ses esprits. Assez du moins, pour enfin parler. « Où est-ce qu'il est ? » Lui-même était incapable de dire s'il parlait de son frère ou de ce rôdeur. Tout se mélangeait.

« Laisse-moi ! » Lui avait-il ordonné alors qu'elle lui avait attrapé le bras. Un peu trop froid, trop sec... Jamais il n'avait été comme ça, il ne se reconnaissait pas. Bien sûr, il était différent, comme tous les survivants, il avait changé, mais pas à ce point-là. Il était toujours le même Oswin qu'avant toute cette merde. Sauf que cet Oswin avait perdu sa femme et venait de perdre son frère. Cet Oswin avait été seul trop longtemps. Il avait fréquenté d'autres survivants, mais si peu, se mêlant si peu, parlant si peu. S'il avait appris la mort de son frère dans d'autres circonstances, peut-être l'aurait-il vécu différemment ? Il n'avait pas dormi depuis tellement d'heures, il avait mangé si peu ces derniers temps, il retrouvait tout juste sa soeur. Dans ses rêves, retrouver Louise, c'était retrouvé son frère. Là, non. Une partie de son rêve, son dernier rêve, venait de se briser. Tout ça alors qu'une autre partie de lui-même avait explosé de joie en retrouvant sa soeur. Il était perdu. Il s'était assis, adossé au mur derrière lui. Il reprenait son calme. Il essayait de retrouver une respiration normale. Il essayait de se reprendre. « Je suis désolé Louise. » Désolé de quoi ? D'avoir oublié son frère et sa sœur quand cette épidémie avait débuté ? D'avoir été incapable de les retrouver plus tôt ? De ne pas avoir pu lutter contre ce rôdeur aujourd'hui ou de lui avoir mal parlé ? Il ne savait pas. Il ne savait plus. Les mots sortaient. Ils venaient et ils sortaient. Il ne cherchait pas à les comprendre. Il ne cherchait pas à les contrôler. 

Tout ce qui venait de se passer, ce rôdeur... C'était évident. Il devait la protéger, mais il n'en était pas capable. Elle était bien assez grande pour ça, mais à cet instant, Oswin n'avait que cette idée en tête. La protéger comme il n'avait pas protégé son frère, comme il n'avait pas su la protéger il y a quelques minutes. S'il était incapable de protéger ceux qu'il aimait, il connaissait un endroit où elle serait en sécurité. Où elle pourrait vivre à l'abri, sans craindre pour sa vie chaque seconde. Alors il s'était levé, brusquement. Il avait attrapé la main de sa sœur, l'avait serré aussi fort que possible et avait commencé à avancer. Il s'était brusquement arrêté, se retournant vers elle. Il devait lui expliquer son plan. Il devait lui expliquer ce qu'il était en train de faire. « Je vais t'emmener dans ce camp, je sais où il est. Je vais t'y emmener, tu y seras en sécurité, Louise. » Il ne lui demandait pas son avis. Il l'y emmènerait de force s'il le fallait. Il était hors de question qu'elle reste plus longtemps dehors. Si elle était à Macon, c'était pour ça de toute façon, non ? Comme tous les autres survivants, elle cherchait le camp. Elle n'était pas là pour le chercher lui, comment aurait-elle pu savoir qu'il serait là ? Bien sûr qu'elle était ici pour le camp. Oswin refusait d'y aller, mais il pouvait toujours y accompagner sa sœur. Il la saurait en sécurité. Autant que possible dans ce monde. Il ne lui avait pas laissé le temps de répondre, à peine avait-il terminé sa phrase qu'il était sur le point de repartir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 735
avatar : Adelaide Kane
copyright : electric bird.

MessageSujet: Re: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   Sam 20 Aoû - 2:13

Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un




« Je l'ai tué Oswin. Il est mort. » Ces mots étaient étranges sortant de ma bouche. Je venais de dire que j'avais tué quelqu'un. Cet homme était déjà mort, mais je venais en quelque sorte de lui ôter la vie une seconde fois. Le corps était allongé sur le sol à quelques centimètres de mes pieds. Le corps... Devenu corps à cause de moi, même s'il ne faisait déjà plus parti du monde des vivants depuis bien longtemps. Après tout, j'avais tué cette chose pour sauver la vie de mon frère, sauver ma vie et certainement d'autres vies et même en venger d'autres.

Je ne reconnaissais plus mon frère. Ce n'était plus lui. Je l'avais perdu. Jamais je ne l'avais vu comme ça par le passé. Jamais il ne m'avait parlé sur ce ton-là. Jamais il n'avait réagi comme il l'avait fait quelques minutes plus tôt. Surprise par sa réaction, j'avais lâché son bras et reculé d'un pas ou deux. Je n'allais pas lui obéir, je n'allais pas le laisser seul ici, c'était totalement hors de question, je venais à peine de le retrouver. J'allais tout faire pour qu'il reprenne ses esprits, qu'il ne veuille pas une nouvelle fois que l'on se sépare, je n'allais pas le laisser partir comme j'avais pu laisser partir mon petit frère. Oswin devait m'en vouloir, pour notre petit frère, je devais veiller sur lui et je n'avais pas réussi. En le voyant s'asseoir, je n'avais pas réagi, ne lui demandant pas de nouveau de se dépêcher, ne lui disant pas qu'il fallait partir au plus vite, je ne voulais pas de nouveau l'énerver. « D'accord. » Oswin venait de s'excuser, le plus logique aurait été de lui dire qu'il était pardonné, que je ne lui en voulais pas, mais ce n'était pas les mots que j'avais prononcés.

Sans comprendre pourquoi il s'était levé à toute vitesse. Il avait pris ma main, je ne savais pas qu'il avait autant de force. Il allait vite, puis s'était arrêté d'un seul coup avant de se retourner pour me parler. « Calme-toi, je n'ai pas envie d'y aller. » Son comportement était totalement étrange, je ne le reconnaissais vraiment plus. Ce n'était pas mon frère qui se trouvait en face de moi, mais un simple inconnu ayant perdu la tête. J'avais l'impression d'avoir un fou à mes côtés. Il voulait absolument me ramener dans ce camp, alors que je ne voulais pas y aller. Même avec mon objection, il continuait sa route. Il ne m'avait d'ailleurs même pas laissé le temps de dire quoi que ce soit avant de repartir. « Oswin lâche moi… Tu m'fais mal. » Mon poignet me faisait mal, car il le serait beaucoup trop fort, ma cuisse me faisait mal, car il avançait beaucoup trop vite pour moi avec cette jambe blessée. Après quelques secondes, j'avais réussi à dégager mon poignet. J'avais à peine pris le temps de frotter mon poignet, je devais le stopper. Sans réagir, j'avais attrapé Oswin avant de le plaquer contre le mur et de le gifler. « Oswin. Je suis désolée pour ça, mais je devais bien t'arrêter. Je ne veux pas aller au camp, pas pour le moment. Tu n'as pas à me forcer si je ne veux pas y aller. Tu n'es plus toi-même, mon Oswin me manque et cet Oswin là me fait peur. S'il te plaît. » Je ne voulais pas pleurer, je voulais me montrer forte, même si j'en avais envie, je devais retenir mes larmes. Laissant Oswin là, j'avais commencé à avancer le long du couloir, assez doucement ma jambe me faisant souffrir à cause de cette folle course. J'espérais le voir me suivre, de toute façon, je ne comptais pas le laisser seul ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 700
avatar : Sam Claflin
copyright : emy

MessageSujet: Re: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   Lun 29 Aoû - 13:58

Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un


« Je l'ai tué. » Les mots sonnaient étrangement. Louise, sa petite sœur, avait tué quelqu'un ? De qui parlait-elle ? De ce monstre qui les avait attaqués ? De son innocent petit frère qui n'était désormais plus là ? Non, Oswin. Non. Elle n'aurait jamais pu lui faire de mal. Pas volontairement. Elle parlait forcément de ce rôdeur. « Il est mort. » C'était comme un nouveau coup de poignard. Comme si, une seconde fois, elle lui disait la mort de leur frère. Ça n'avait aucun sens. De qui parlait-elle ? Ces mots, ces phrases, tout se mélangeait et rien n'avait de sens. Oswin n'était plus capable de penser correctement. Sa raison lui disait que Louise ne parlait que de ce rôdeur et que le petit n'avait rien à faire dans cette histoire. Qu'Oswin mélangeait tout parce qu'il était perdu. Il n'avait pas réagi. Incapable de comprendre quoi que ce soit, il restait silencieux.

Oswin était plutôt normal depuis que cette épidémie s'était déclenchée. Sauf aujourd'hui. Aujourd'hui où il avait retrouvé sa sœur. Il devenait fou. La mort de son frère avait fini de briser ce qui existait encore chez lui. Avant aujourd'hui, s'il lui était arrivé d'envoyer balader Louise lorsqu'ils se disputaient, jamais il n'avait été aussi agressif avec elle. Des tas de choses lui passaient pas la tête, il était désormais complètement impossible pour lui de réfléchir logiquement. Impossible de se contrôler ou de se comprendre. Il s'était excusé. Il ignorait pourquoi, mais il l'avait fait parce que ces mots avaient franchi ses lèvres sans qu'il n'ait le temps d'y réfléchir. Désormais, une nouvelle idée hantait son esprit et ses pensées. Une idée tellement forte, tellement puissante qu'elle le rendait presque heureux dans ce moment de folie qu'il n'avait jamais connu avant ça. Il était debout, il avait attrapé la main de sa sœur. Tellement fort, de peur qu'elle ne lui échappe et qu'elle ne meure. Que la dernière personne sur cette maudite planète qu'Oswin aimait disparaisse. Il était trop lâche pour être le dernier. Il ne se rendait plus compte de la vitesse à laquelle il allait, de la force qu'il mettait en tenant la main de sa sœur. Il lui avait expliqué rapidement son plan. Comme pris dans sa folie, il se fichait de ce qu'elle disait, il ne l'écoutait pas. Ses plaintes et ses douleurs, il s'en fichait à l'instant présent. Tout ce qui comptait, c'était ramener sa sœur en lieu sûr. Et il en connaissait un. Le camp. C'était le meilleur endroit pour être en sécurité. Peut-être avait-il relâché la pression sur sa main, peut-être que Louise y avait mis toutes ses forces, mais elle s'était dégagée. Surpris et stoppé net dans son élan, il n'avait pas pu réagir lorsque sa sœur l'avait propulsé contre un mur et l'avait giflé. Il comprenait. Son esprit n'était pas totalement revenu, mais il avait compris qu'il était allé trop loin, qu'il avait pété les plombs. Cette fois-ci, il l'écoutait. Les deux mains sur le visage, il soufflait. Il devait se calmer. Elle ne voulait pas rejoindre le camp, ce n'était pas grave. Il pouvait la protéger même à l'extérieur. Il le devait. Il avait laissé passer une seconde ou deux avant de rejoindre Louise qui avait repris sa marche. Jamais il n'avait voulu faire peur à sa sœur. Jamais. Et malgré la peine, la douleur, la gifle l'avait quelque peu réveillé. Il devait se ressaisir. « Je suis désolé Louise. » Que pouvait-il dire d'autre ? « On va sortir d'ici, se mettre en sécurité... » Il marquait une pause. Où pouvaient-ils être en sécurité ici ? La sécurité, ça n'existait plus. « et on reparlera du camp ensuite. » parce que, malgré tout, il n'avait pas abandonné l'idée. Persuadé que c'était le meilleur endroit pour Louise. « tu penses pouvoir te déplacer avec ta jambe ? » assez loin pour quitter se bâtiment et s'en éloigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 735
avatar : Adelaide Kane
copyright : electric bird.

MessageSujet: Re: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   Mar 30 Aoû - 1:59

Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un



Il était réellement en train de s'excuser ? Un fou pouvait avoir conscience de ses actes ? Peut-être bien que oui. Était-il toujours le même, le même Oswin qui m'avait tant de fois protégés quand j'étais jeune. Non, ce n'était pas lui. Je refusais de le croire. Cet homme qui m'avait serré si fort le bras, qui avait voulu m'emmener de force dans ce camp pour m'abandonner. Nous venions à peine de nous retrouver qu'il voulait déjà m'abandonner. Mon frère n'était pas ce genre de personne. Cet homme n'était pas Oswin, c'était impensable, je ne voulais pas y penser. Peut-être que j'étais toujours allongée sur ce plancher, peut-être que celui-ci était à présent couvert de mon sang, j'étais peut-être simplement en train de mourir à cause de la perte de sang, à cause d'une infection. J'étais peut-être en train de m'imaginer cette scène, je n'avais peut-être pas retrouvé Oswin et il n'était peut-être pas comme cela. J'hallucinais, ça devait être ça. Le monde n'avait pas pu le changer autant. Non cela était bel et bien réel. Ce monde était tous en train de nous rendre fous, moi également. J'avais changé, je pensais être restée la même, mais c'était complètement faux, j'étais si différente. « C'est ce qu'on a de mieux à faire Oswin, pour ce qui est du camp, on en reparlera un jour. » Je ne voulais pas l'énerver. Je ne voulais pas lui en vouloir pourtant, je lui en voulais. Pourquoi nos retrouvailles se passaient ainsi ? Jamais je ne m'étais imaginée ce genre de scène. Cette pensée me faisait l'effet d'un coup de poignard, je savais qu'au fond de moi, je n'y pensais pas, Oswin restait mon frère, mais à cet instant, je m'étais dit que j'étais peut-être mieux sans lui. J'aimais l'idée de le savoir en vie, mais je n'aimais pas l'idée de le savoir comme ça. Qu'est-ce qui avait pu le rendre ainsi ? La solitude ? La perte d'être chers ? La mort qui nous entourait ? Le fait de ne pas savoir si ce souffle est le dernier ou si des milliers d'autres arriveront après celui-ci ? Je ne voulais pas aller dans ce camp, pas maintenant. Je devais d'abord les retrouver, les savoirs en vie. J'avançais sans même savoir où je devais aller, mais j'avançais, fuyant le regard d'Oswin. Ma jambe me faisait mal, je ne savais pas si j'allais pouvoir marcher longtemps, mais je devais le faire, je n'avais pas le choix, je ne voulais pas mourir maintenant. « Je vais me débrouiller. » Il essayait de se rattraper, mais il s'y prenait peut-être mal, ou alors il était trop tard pour faire quoi que ce soit. Si ma jambe me faisait autant souffrir, c'était en parti de sa faute, s'il ne m'avait pas emmené dans cette folle course, je n'aurais très certainement pas eu aussi mal. Je ne voulais pas montrer ma colère, mes phrases étaient froides sans trop l'être. Il devait me comprendre. Les couloirs étaient noirs, mais une petite lueur était visible, un trou dans un mur, notre issue de secours sachant que je m'étais totalement éloignée de la porte d'entrée. Sans demander l'avis d'Oswin, je m'étais faufilée, voulant absolument sortir de cet endroit qui m'étouffait. L'air et le léger vent caressaient mon visage, pendant une seconde, je m'étais senti bien. Je repensais à un moment précis de mon passé, l'un des bons souvenirs que j'aimerais pouvoir retrouver un jour. J'étais très vite revenue à la réalité, à cause d'un bruit assez loin, ce n'était pas Oswin puisque je sentais une présence à quelques pas de moi. « Tu as entendu ? » Ce bruit, c'était comme dans les films d'horreur, les gens tentent de fuir un horrible tueur, ils pensent être en sécurité et c'est quasiment le cas puisque le méchant est totalement à l'opposé et s'éloigne de plus en plus d'eux. Puis oups erreur, on marche sur une branche qui craque et attire le méchant qui bondit d'un seul coup devant nous en nous fichant une trouille pas possible, il était à des dizaines de pas et en une fraction de seconde, il était là. Tout ça pour dire que c'était un simple craquement qui m'avait fait revenir, je regardais l'horizon, rien, sauf peut-être ces ombres qui se déplaçaient lentement vers nous. Nous avions peut-être été plus bruyant que ce que nous avions pu l'imaginer. Ce n'était pas certain, mais je n'avais pas envie d'aller vérifier. « Ferme-là et suis-moi. » Je ne voulais pas que monsieur le psychopathe se réveille de nouveau. Tenant ma cuisse, boitant, je devais courir et oublier la douleur, les fuir et nous voir survivre était le plus important à cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 700
avatar : Sam Claflin
copyright : emy

MessageSujet: Re: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   Mer 21 Sep - 0:35

Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un


Il n'était pas fou. Le monde était fou. Et face à ce monde, il ne pouvait rien. Plus personne n'était en sécurité, mais certains endroits offraient un semblant de sûreté. C'était le cas de ce fameux camp dont tous les survivants parlaient. Oswin l'avait trouvé. Il savait où il était. Il pouvait y mettre sa sœur à l'abri. Il avait perdu sa femme. Il avait perdu son frère. Il ne perdrait pas sa sœur. La dernière personne qui le raccrochait à la vie. Il n'avait pas su comprendre sa femme lorsqu'elle allait mal. Il n'avait pas su la rassurer et la protéger. Alors, Louise, il allait la protéger. Mais Louise refusait d'être protégée. Pourquoi refusait-elle d'intégrer ce camp ? C'était encore l'un des derniers endroits sûrs sur cette planète. Mais il n'allait pas insister. Pas tout de suite. Il ne voulait pas la braquer. Et il y avait plus urgent. Ils devaient sortir d'ici et, de préférence, vivants et entiers. La jambe douloureuse et blessée de Louise n'allait pas faciliter leurs déplacements, mais ils allaient se débrouiller. A deux, ils étaient plus forts. Réunis, ils ne pouvaient pas mourir. Ils ne devaient pas mourir.

Ils devaient se remettre en route. Sortir d'ici. S'éloigner de ce bâtiment, même si le danger semblait mort. Ces monstres n'étaient jamais loin d'autres monstres. Louise l'avait vu. Elle avait trouvé la sortie. Ce moyen pour eux de retrouver le grand air. Il n'avait pas hésite une seconde. Il l'avait suivi, goûtant à l'air frais de la soirée qui était déjà bien avancée. Ils étaient au premier étage, mais un escalier de secours leur permettait de descendre sans trop de difficulté. « Non, quoi ? » S'était-il contenté de répondre. Il n'avait rien entendu. Était-elle devenue folle pour entendre des bruits qui n'existaient pas ? Les yeux d'Oswin cherchaient ce que Louise regardait. Des silhouettes. Des silhouettes de rôdeurs, c'était certain. Ses yeux revinrent immédiatement observer sa sœur après les quelques mots qu'elle avait prononcé. Elle lui avait demandé de la fermer ? Il ne comptait pas parler. Il ne comptait pas attirer plus de monstres. Il n'était pas fou. Pas à ce point.

Courir. Toujours courir. Oswin était devenu un spécialiste. Toujours en train de fuir pour ne jamais affronter les problèmes en face. Combien de fois avait-il laissé les autres se faire attaquer avant de se tirer ? Combien de fois avait-il lâchement sauvé sa vie ? Ce n'était qu'une fois de plus, sauf que cette fois-ci il refusait de laisser quelqu'un derrière lui. Jamais il ne pourrait abandonner sa sœur. Il suivait Louise. Le sac sur son dos était lourd. Mais sa sœur semblait encore plus mal que lui. Sa jambe. Forcément. Il s'arrêtait, stoppant de sa main sa sœur. « Donne moi ton sac et ne discute pas, on n'a pas le temps pour ça. » Il ne courrait plus très vite avec autant de poids, mais il lui laissait une chance. Une chance de courir plus vite, malgré sa jambe. Attrapant la main de sa sœur, il s'engageait dans une petite rue. Il devait s'arrêter un moment. Les rôdeurs ne courraient pas aussi vite, ils avaient une chance de les avoir semés. Ils allaient attendre quelques minutes avant de repartir. Cette fois-ci, impossible de fuir, un coup d'oeil dans cette rue lui avait indiqué qu'il s'agissait d'une impasse. Couteau à la main, il priait pour que les rôdeurs ne les aient pas suivis. S'il pouvait éviter de se battre, ça l'arrangeait. Il n'était pas comme tous ces fous qui prenaient plaisir à combattre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 735
avatar : Adelaide Kane
copyright : electric bird.

MessageSujet: Re: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   Mer 12 Oct - 20:47

Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un



Je n'avais plus qu'une seule envie, sortir de ce bâtiment prendre l'air et me dire qu'Oswin n'était pas devenu fou. Je voulais me rassurer, me dire que ce monde n'avait pas changé les gens que j'aime. Je m'étais toujours imaginée les retrouvailles, mais jamais je n'avais imaginé retrouver Oswin dans ces circonstances. Je devais me faire à cette idée, je ne risquais pas d'oublier cette nuit là, celle où j'ai retrouvé mon grand frère que je n'avais jamais craint jusqu'à ce jour. Je n'avais même pas pris le temps de lui répondre. Il y avait eu du bruit, j'en étais certaine. Je n'étais pas folle. Les bruits étaient bien réels. Nous n'étions pas seuls ici. Mon regard était fixe, j'essayais de distinguer des formes, des ombres qui se trouvaient juste devant moi. Plus aucun doute maintenant, nous n'étions pas seuls. Ces formes humaines étaient bien une preuve. J'avais pris une seconde pour observer leur allure, leur façon de marcher. Ce n'était pas des humains, mais très certainement des rôdeurs. Nous n'avions pas le choix, nous devions fuir et vite. Ils avaient l'air d'être nombreux, trop nombreux pour pouvoir s'en sortir vivant. Sans raisons, j'avais demandé à Oswin de se taire, je ne voulais aucun bruit venant de notre côté. Avec un peu de chance, ils ne nous avaient pas encore remarqué et nous allions pouvoir fuir sans réel danger. Sans attendre une seconde de plus, je m'étais mise à courir. Ma jambe me faisait mal, évidemment, je m'étais blessée très récemment et depuis je n'arrêtais pas de forcer sur celle-ci… Oswin avait dû remarquer que j'étais mal en point, il s'était arrêté pour me stopper d'un geste de la main. Je voulais lui dire que nous n'avions pas le temps de faire une pause, mais il ne m'en avait pas laissé le temps, me réclament mon sac. Je n'avais pas voulu perdre de temps en discutant alors sans rien dire, je lui avais laissé mon sac. Je voyais bien que c'était lourd, il avait beaucoup de mal à courir. Il devait se reposer un peu et il en avait conscience. Il m'avait attrapé la main pour que je puisse le suivre. Nous avions le temps de nous arrêter un cours instant, mais nous ne devions pas nous attarder là. Ils n'étaient normalement pas assez rapides pour nous attraper, mais on n'était jamais certain d'être en sécurité. Nous étions dans une impasse, nous n'avions plus qu'à espérer que les rôdeurs étaient réellement loin, histoire de pouvoir sortir vivant d'ici. « Oswin, on ne doit pas rester là, il faut qu'on trouve un coin tranquille, si je peux encore utiliser ce mot. Il faut qu'on essaye de se reposer un peu, on ne va jamais tenir sinon. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 700
avatar : Sam Claflin
copyright : emy

MessageSujet: Re: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   Sam 22 Oct - 1:00

Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un


La course avait été épuisante. Depuis que cette terrible épidémie avait débuté, Oswin avait pris l'habitude de fuir et de courir. Sauf que désormais, la fatigue et le manque de nourriture commençait à se faire sentir. Il n'avait plus la force du début. Le poids du sac de Louise avait contribué à le fatiguer plus rapidement. Mais sa sœur était blessée, ça l'avait poussé à prendre ce sac afin qu'elle ait une chance de courir plus facilement et de s'en sortir. Parce que si, jusqu'à présent, il ne survivait que pour lui-même et ses espoirs, désormais, il avait une véritable raison : Louise. Il devait lui donner toutes les chances pour qu'elle survive. Mais il ne pouvait pas courir des kilomètres comme ça. Il s'était alors arrêté dans une ruelle, attrapant la main de sa sœur au passage pour qu'elle le suive. Un rapide coup d'oeil semblait indiquer que cette impasse était bien vide de tout rôdeur. Pourtant, ils ne pouvaient pas rester ici. Les rôdeurs ne les avaient certainement pas suivis ou ils étaient encore loin, mais Oswin savait désormais qu'il y en avait dans le coin et rester ici, ce n'était pas prudent. Il leur fallait un coin plus sûr pour se reposer. Il ne pouvait pas mettre sa vie en danger parce qu'il était fatigué. Ni celle de sa sœur. Surtout qu'être fatigué, c'était quoi à côté de la blessure de sa sœur ? Rien du tout. Il avait eu le droit à une pause, maintenant, ils devaient repartir et chercher un endroit pour la nuit. Il ne répondait pas à Louise, se contentant de secouer la tête de haut en bas pour dire qu'il était d'accord. « Tu restes là, j'vais voir si tout est calme et on pourra repartir. » Lui avait-il ordonné. Il était préférable de s'assurer qu'il n'y avait aucun rôdeur à proximité avant de reprendre la route. Il s'approchait de l'angle afin d'observer chaque côté de la rue. Un rôdeur, juste là, à un mètre. Oswin les trouvait étrangement nombreux. Ce n'était pas une bonne soirée. Il s'apprêtait à retourner vers Louise, en courant, pour l'avertir, mais il glissa sur quelque chose.

Il n'avait pas eu le temps de se retenir. Ce n'était vraiment pas sa journée. Il n'avait pas son couteau en main, c'était stupide. Sa réaction l'était tout autant. Avant de penser à se relever et à se protéger, il regardait à cause de quoi il était tombé. Une peau de banane. Génial. Ça allait être amusant lorsque Louise allait devoir raconter comment son frère était mort : Oh, il a glissé sur une peau de banane et il s'est fait mordre, ce n'est vraiment pas de chance ! Quelle honte ! Survivre à plus d'un an d'apocalypse pour mourir à cause d'une foutue peau de banane. Bravo Oswin, vraiment.

Il était peut-être temps de réagir afin d'essayer de sauver sa vie. C'est ce qu'il fit en roulant sur le côté, sans y réfléchir, lorsqu'il avait aperçu le rôdeur se jeter sur lui. « Louise ! » Hurla-t-il ! Il avait besoin d'aide s'il ne voulait pas d'une mort complétement stupide, mais amusante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 735
avatar : Adelaide Kane
copyright : electric bird.

MessageSujet: Re: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   Dim 6 Nov - 16:43

Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un



Nous pensions être sortis d'affaire, mais non, finalement, il y avait d'autres rôdeurs à une centaine de pas de nous. Nous n'avions pas le choix, nous devions partir et vite. Nous n'avions plus la force de nous battre contre eux. Ils étaient beaucoup trop nombreux de toute façon. Pendant notre fuite, nous nous étions arrêtés quelques secondes. Oswin voulait prendre mon sac. Il n'avait pas tort, ma jambe me faisait horriblement mal et le poids que j'avais sur le dos me ralentissait. Je n'avais pas insisté pour garder mon sac, je savais que lui donner aller nous faire avancer et chercher à l'en dissuader n'allait que nous ralentir, nous faire perdre du temps. Nous devions avancer et vite, nous devions être certains de les semer. Après plusieurs longues minutes Oswin avait besoin d'une pause, il était fatigué. Nous nous étions alors arrêtés un instant, une nouvelle fois, mais nous devions faire demi-tour, car nous étions dans une impasse. Oswin voulait aller voir si nous allions pouvoir repartir. Je n'étais pas sereine, mais j'avais moi aussi besoin de me reposer. « D'accord, mais fais attention à toi. » Je m'étais assise un instant en le voyant s'éloigner pour scruter l'horizon. Je ne voyais pas beaucoup Oswin, mais sa tête me faisait comprendre que quelque chose n'allait pas, surtout qu'il s'était mis à courir pour me rejoindre. C'était sans compter sur cette peau de banane qui l'avait fait chuter. Je n'avais pu m'empêcher de sourire. Je ne m'imaginais pas une seconde qu'il était en danger. Le voyant à terre, je m'étais levée pour le rejoindre, mais ma jambe me faisait mal alors je prenais mon temps pour le rejoindre. Très rapidement, j'ai vu un rôdeur se jeter sur mon frère et la voix d'Oswin s'était faite entendre à des dizaines de kilomètres. Oswin avait vraiment besoin d'aide. Je n'avais plus le choix, je devais prendre sur moi et me mettre à courir aussi vite que possible pour éliminer le rôdeur qui tentait de tuer Oswin. Mon couteau s'était rapidement planté dans son crâne pour pouvoir l'achever. Puis j'ai tendu ma main à Oswin pour qu'il puisse se remettre sur pied et prendre la fuite parce qu'à en juger ce que je venais de voir nous avions de la compagnie, une grande compagnie. « Oswin, on prend chacun notre sac et on part d'ici en vitesse dépêche-toi. Et on reparlera de cette chute plus tard, tu peux me croire. » Ce n'était en effet pas le moment de rire, mais Oswin n'allait pas échapper à mes remarques sur cette chute si idiote dans un tel moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 700
avatar : Sam Claflin
copyright : emy

MessageSujet: Re: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   Dim 6 Nov - 17:10

Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un


Pour la deuxième fois aujourd'hui, Louise venait de sauver la vie d'Oswin. Depuis le début de cette épidémie, Oswin réussissait plutôt bien à éviter les ennuis et en une heure à peine, depuis qu'il avait retrouvé sa soeur, les ennuis s'enchainaient. D'abord, il avait appris cette chose horrible à propos de son frère, qu'il préférait taire, il n'avait pas le temps et pas le droit d'y penser maintenant. Ensuite, il y avait eu cette attaque, mais Louise l'avait sauvé. Sonné, il avait désormais plus ou moins retrouvé ses esprits, mais les rôdeurs, la course, l'impasse et de nouveau les rôdeurs. Ça n'allait donc jamais se terminer ? Jamais ils ne pourraient être tranquille ? Réflexion idiote dans un monde comme celui-ci. Après cette stupide chute et après avoir failli servir de repas à un rôdeur, que Louise avait d'ailleurs éliminé, il s'était remis debout, avec l'aide de sa soeur. Voilà pourquoi Oswin fuyait toujours les combats avec les rôdeurs ! S'il ne le faisait pas, il serait mort depuis bien longtemps. « Tu vas vraiment te foutre de moi alors que j'ai failli mourir, il y a deux minutes ? » Elle était extraordinaire ! Toujours trouver le temps de rire et de se foutre de son frère. Ça, c'était le bon vieux temps. Celui où les rôdeurs n'avaient pas décidé de peupler notre planète. Bref, il était temps de partir, comme l'avait si bien suggéré Louise. Il avait regardé en direction du fond de l'impasse, là où Louise l'attendait. Les sacs étaient toujours là, néanmoins, ils ne pouvaient pas les laisser, il fallait donc y aller. Louise, blessée, serait moins rapide. Il devait y aller, mais cela voulait dire laisser Louise seule. Elle savait se défendre, elle l'avait prouvé, alors ça devrait aller. Il se rassurait comme ça. « Je vais chercher nos sacs, tu attends là, je me dépêche ! » Lui, il pouvait courir, alors il l'avait fait. Il enfilait son sac sur son dos et portait celui de Louise revenant aussi vite que possible vers sa petite soeur. Il avait redonné le sac à Louise. Elle était blessée et lui faire porter l'ennuyait vraiment. Mais il fallait être réaliste, il n'avait plus suffisamment de force pour porter deux sacs. « Faut vraiment qu'on se trouve un endroit calme où dormir un peu et que tu reposes ta jambe. » réflexion peu utile, sa soeur devait sans doute le savoir, mais il voulait le dire. « Il faut qu'on s'éloigne du centre, les rôdeurs y sont beaucoup trop nombreux. » Ce qui n'était pas le cas habituellement. Les survivants devaient être de plus en plus nombreux et ça attirait forcément les rôdeurs. Enfin, il n'avait pas le temps de trouver d'explications logiques à tout ce qui se passait. Désormais armé de son couteau, comme sa soeur, il sortait de l'impasse, prudent. S'éloigner du centre devrait leur permettre de trouver un coin où se reposer, il en était certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 735
avatar : Adelaide Kane
copyright : electric bird.

MessageSujet: Re: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   Dim 13 Nov - 0:37

Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un



« Oui, je vais me moquer de toi. En même temps, la chute était drôle avoue le. » Chuter sur une peau de banane alors qu'un rôdeur se trouve à quelques pas de nous était assez drôle. Si on voulait. Les choses drôles n'étaient plus tout à fait identiques à celles du passé. La vie avait légèrement changé. Le temps de la rigolade était terminé. Il y avait d'autres rôdeurs qui arrivaient. J'avais envie de me moquer de lui, mais le moment était mal choisi, j'allais encore devoir patienter un instant. Oswin allait chercher nos sacs, me laissant seul avec l'idée potentielle de me faire attaquer par l'un de ces trucs qui s'approchaient dangereusement de moi. « Oui, mais très rapidement alors, ils se rapprochent. » Oswin s'éloignait de moi et j'avais l'impression que les secondes étaient des heures. C'était certainement la crainte. Je voulais crier le prénom d'Oswin, mais heureusement ce dernier était arrivé plutôt rapidement. Il me tendait mon sac, il était certainement trop épuisé pour le porter. Je lui avais arraché des mains en ayant qu'une seule envie, me mettre à courir.

« Je crois que j'avais remarqué. Je pense que si on part par là, on peut rejoindre un coin bien, ils ne nous retrouveront certainement pas là. » Je connaissais en effet un endroit qui généralement était calme, j'y avais déjà passé quelques nuits. C'était la cave d'une maison, qui se trouvait à une dizaine de minutes environ, à condition de courir sans ralentir. Je ne courais pas vite, mais je n'avais pas le choix, je devais me dépêcher pour ne pas être suivie, pour pouvoir échapper à ses montres. Le coin était sombre, on n'y voyait quasiment rien, ce n'était pas plus mal pour être discrets. L'entrée de la cave se trouvait dans un renfoncement, il suffisait de passer dans le trou de la plaque qui servait à aérer l'endroit autrefois. Je passais la première en espérant qu'Oswin allait pouvoir passer également, le trou était étroit et Oswin avait une carrure plus large que la mienne, mais normalement, il devait pouvoir passer.

Arrivés à l'intérieur, l'endroit était très sombre, on y voyait rien du tout. Je ne voulais pas allumer ma lampe de poche, mais je n'avais pas vraiment le choix. Je devais m'assurer que nous étions en sécurité ici. Apparemment, c'était le cas. Les débris qui se trouvaient sur le mur du fond de la cave laissée un endroit très étroit pour se cacher si nous en avions besoin, mais j'espérais que la soirée allait être davantage plus calme. Les rôdeurs n'avaient pas l'air de nous avoir suivi, mais nous n'étions jamais sereins, plus dans un monde que celui-ci. L'endroit avait l'air calme, sans attendre plus longtemps, j'avais jeté mon sac sur le sol, avant d'aller m'asseoir contre un mur et allonger ma jambe. Je devais me reposer un peu et je n'avais pas de temps à perdre. Malgré la douleur, je n'avais pas oublié la chute d'Oswin. Mon frère avait toujours été malchanceux. « Alors, tu te fais attaquer par des rôdeurs et tu trouves le temps de glisser sur une peau de banane. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
souvenirs : 700
avatar : Sam Claflin
copyright : emy

MessageSujet: Re: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   Mer 16 Nov - 2:07

Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un


Il ne relevait pas. Si sa sœur avait décidé de se moquer de lui, elle allait le faire de toute façon, alors autant ne pas lutter. Puis, il y avait plus important pour l'instant. Oswin devait récupérer les sacs le plus rapidement possible pour rejoindre sa sœur tout aussi rapidement. Si possible avant qu'elle ne se fasse attaquer. Il avait fait aussi vite que possible pour revenir près de sa sœur et lui tendre son sac. Il n'allait pas jouer au super-héros, il était incapable de porter le sac pour l'instant. Il n'y avait que dans les films qu'on pouvait trouver cet homme fort, capable de tout pendant des jours sans presque dormir ou manger.

Les deux courraient, pas très vite, mais plus que les rôdeurs. L'idée que Louise connaissait un endroit « calme », si ce mot pouvait encore être utilisé aujourd'hui, le rassurait. Il suivait sa sœur, sans une question et sans réfléchir. Il avait toute confiance en elle. La course était épuisante. Il n'en pouvait plus. Il était à bout de souffle lorsqu'il avait vu sa sœur s'arrêter. Heureux de ne plus devoir courir, il n'avait pas tarder à balancer son sac là où sa sœur venait de passer. Ce n'était pas très large, mais il allait essayer de passer. Il n'avait pas vraiment le choix.

Par chance et, au final, sans trop de difficulté, il avait réussi à entrer. Dans le noir le plus total, il avait tâté le sol à la recherche de son sac qu'il avait trouvé rapidement. Pendant ce temps, ses yeux s'habituaient doucement au manque de lumière. Mais bien vite sa sœur avait allumé une petite lampe torche lui permettant de mieux voir et de s'assurer qu'ils n'étaient que deux. Certainement rassurée, Louise s'était assise contre un mur. Oswin s'était approché d'elle, non sans un dernier regard vers ce petit trou qui était leur issue de secours. Tout était calme désormais, ils allaient pouvoir dormir quelques heures. Il s'installait alors près de sa sœur. Tournant la tête vers cette dernière à sa réflexion : « Louise, tu me connais ! Toujours le mot ou l'attitude pour te faire rire ! » Que répondre d'autre ? Il n'allait pas mal prendre le fait que sa sœur se fiche de lui, elle avait raison. « Je suis certain qu'il s'agit, en réalité, d'un complot du gouvernement ou quelque chose comme ça ! Autrement, je ne m'explique pas la présence de cette peau de banane, dans cette ruelle. » Il avait souri, il aurait presque pu rire. Chose qu'il ne faisait plus depuis une éternité.

Il aimait plaisanter avec sa sœur, ça lui rappeler le bon vieux temps. Il était heureux de retrouver sa sœur. Il aurait aimé discuter des heures avec elle, mais les problèmes s'étaient enchaînés et ils étaient tous les deux épuisés. Pour survivre dans ce monde, la trop grande fatigue était une ennemie terrible. Mais avant de dormir, il avait deux choses à faire : boire un peu d'eau et vérifier la blessure de sa sœur. Il commençait par boire avant de donner sa petite bouteille d'eau à sa sœur. Elle avait sûrement de l'eau, mais sa bouteille était sortie, autant qu'elle en profite. « Je vais regarder ta jambe et après, on dormira un peu. » Et demain, si les rôdeurs ne les attaquaient pas dès leur réveil, ils pourraient parler et raconter ce qu'il leur était arrivé depuis un an.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aujourd'hui est une journée idéale pour retrouver quelqu'un + Louise.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 17 0ctOBRE JOURNÉE DE REFFLEXION POUR LES HAITIENS
» Un peu de réconfort aprés une dure journée [Equipe Tsukimi]
» Garde près de toi tes amis ... » with Camila
» Une journée de repos pour deux futurs parents
» Colons d'hier, Bienfaiteurs d'aujourd'hui

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'LL EAT YOUR BRAIN ::  :: la ville macon :: les vieux bâtiments-
Sauter vers:  
L'horreur s'approche au fur et à mesure de ta petite bulle, tu es seul, perdu, face aux monstres des ténèbres. Avant que le rôdeur ne puisse te croquer, j'arrive à la rescousse pour t'aider. Je te guide le chemin pour survivre dans un monde tel que celui-ci. Dans un premier temps tu devras lire le guide de survie, il t'aidera dans les jours à venir. Je te conseille également de savoir avec qui tu traînes, jette un coup d'oeil dans les groupes, tout dépend pour ta survit. Apprends également à te connaître, va donc te présenter, tu seras quoi faire par la suite. Si tu es encore perdu, essaye de te tisser des liens. On avance mieux en groupe que tout seul.